1,850 millions d’euros dans la hotte du Père Noël de Planoise

Le 21 décembre 2021, le Préfet du Doubs, la Maire de Besançon et le vice-président de Grand Besançon Métropole, ont signé une convention d’attribution de subventions de l’Etat au titre de l’année 2021.

541
Jean-François Colombet le Préfet du Doubs, Anne Vignot Maire de Besançon et Gabriel Baulieu Vice-président de Grand Besançon Metropole, ont signé le 21 décembre 2021 une convention d'attribution de subventions pour le quartier de Planoise ©YQ
Quand il y en a plus, il y en a encore !

L’argent magique de l’Etat va profiter à Besançon et à la Communauté Urbaine dans le cadre des priorités définies dans le contrat de Ville signé en 2015 et par le NPRU (Nouveau Plan de Rénovation Urbaine) de Planoise.

Il s’agit de mener une politique de développement social vers les jeunes et les familles et de renforcer l’attractivité des quartiers pour mieux les insérer au sein de toute l’agglomération. Excellence numérique, réussite éducative, ambition scolaire et égalité des chances, prévention et éducation à la santé font partie des priorités comme l’amélioration de l’habitat en luttant contre la précarité énergétique.

Concrètement, l’enveloppe de 1,850M€ subventionne des projets d’investissements de l’ordre de 5,526M€. La dotation de l’Etat représente un tiers des dépenses globales réparti de façon très inégal selon les projets.

La rénovation du complexe sportif Diderot, d’un montant de plus de deux millions d’euros est subventionné par l’Etat à hauteur de 30% (539 K€). A contrario, les équipements scolaires et les infrastructures nécessaires au socle numérique souhaité par le ministre de l’Education Nationale seront financés à 80% par l’Etat (161 600€ sur un total d’investissement de 202 000€).

Le « plan école » voulu par la nouvelle municipalité prévoit un investissement de 60 millions d’euros sur la durée du mandat pour la rénovation énergétique et l’adaptation des écoles au changement climatique. L’école Boulloche de Planoise, dont les travaux sont déjà engagés, bénéficiera d’une subvention complémentaire de seulement 139 000€ sur un budget total de 1 390 000€.

Comme l’a souligné Yannick Poujet, adjoint chargé du quartier de Planoise, « les travaux et aménagements, sportifs en particulier, ont vocation à ouvrir le quartier  à l’ensemble de l’agglomération, à faire de Planoise un quartier comme les autres ».

Anne Vignot et Jean-François Colombet…complices…pour le bien-être des habitants de Planoise ©YQ

A côté des investissements, la dotation exceptionnelle de l’Etat –  « c’est la première fois que Grand Besançon Métropole est bénéficiaire de ce type d’aide » a rappelé Anne Vignot – subventionne des projets de fonctionnement en lien avec le tissu associatif. C’est le cas pour Vital’été, pour le soutien aux actions culturelles et les projets associatifs portés dans « Quartiers d’été ». L’enveloppe de fonctionnement est estimée à 230 000€ dont l’Etat assurera près de 104 000€.

Fracture numérique, fracture énergétique, fracture sociale, les quartiers prioritaires de la Ville (QPV) doivent être plus et mieux accompagnés. « Ce financement exceptionnel vient en complément des nombreuses conventions signées par l’Etat dans le cadre de la Loi Pacte. Il va accompagner les jeunes et les familles à trouver leur place dans la société » a conclu Jean-François Colombet le Préfet du Doubs, ajoutant toutefois « ces actions viennent aussi en complément des actions nécessaires de répression pour endiguer les trafics qui pourrissent la vie des habitants des quartiers ».

Certains verront dans ce cadeau de Noël une arrière-pensée électoraliste. Si les élections servent à améliorer le quotidien des habitants dans les quartiers difficiles, qui s’en plaindra !

Yves Quemeneur