D’où vient la fête du travail ?

1368
La majorité des Français profite de cette journée pour se reposer.

Le 1er mai fait partie d’une longue série de jours fériés à venir. Mais d’où vient cette fameuse fête du travail ?

Au vu de notre réputation de grévistes et de manifestants tout azimut, on pourrait penser que la fête du travail est d’origine française. Eh bien, ce n’est pas tout à fait le cas.
Tout a commencé en 1793 lorsqu’un certain Fabre d’Eglantine proposa une Fête du Travail dont la date est fixée au 1er pluviôse, qui correspond à notre 20 janvier actuel. La fête se célébra quelques années mais cela ne dura pas.
Quelques années plus tard, en Australie, le 21 avril 1856, des ouvriers se mirent massivement en grève pour réclamer des journées de travail de 8 heures. La première véritable fête du travail venait de naître.
Le mouvement a été copié par les américains, le 1er mai 1884. La date avait été choisie car ce jour correspondait au tout début de l’année comptable des entreprises ainsi qu’au dernier jour de congés possibles des ouvriers, alors obligés de retrouver du travail. Le mouvement fut largement suivi en 1886, même jour. Mais le 3 moi, à Chicago, trois grévistes et sept policiers furent tués.
Le 20 juin 1889, le Congrès international Socialiste de Paris fait du 1ermai la Journée Internationale du Travail, en mémoire des manifestations de Chicago. Cette journée a pour but l’obtention des journées de travail à 8 heures. Elles ne seront mises qu’en 1919 et le 1er mai reste une journée chômée, c’est-à-dire non travaillée et non payée. Il faudra encore attendre 1947 pour qu’elle soit déclarée jour férié, c’est-à-dire non travaillé mais payé.
La Fête du Travail est l’une des fêtes les plus importantes et les plus suivies en France.