53 750€ pour l’autisme en Franche-Comté

59
Les pastilles bleues pour l'autisme
Les six chefs d'entreprise entourent l'équipe de l'association "Nos enfants d'ailleurs" ©YQ

L’opération “pastilles bleues” a rassemblé 6 sociétés régionales pour accompagner les parents d’enfants autistes à améliorer leur quotidien. Produire local, consommer local, ces entreprises ont aussi un rôle sociétal qu’elles assument sans complexe.

3 partenaires en 2018, 6 entreprises en 2019

Le 28 novembre, une cérémonie de remise du chèque de 53 750€ s’est déroulée dans les locaux de la préfecture du Doubs. L’occasion pour les six entreprises qui se sont engagées auprès de l’association « Nos enfants d’ailleurs » d’expliquer le sens de leur démarche citoyenne.

Clavière, Coquy, la fromagerie Milleret ou la coopérative des Monts de Joux, les fournils du Haut-Doubs, le fournil de Saône mais également les Opticiens Mutualistes Comtois sont toutes des entreprises ancrées dans leur territoire. Cette opération a pour but, tout en aidant et accompagnant une cause importante, de fédérer les collaborateurs, de faire en sorte que leur mission ne se résume pas seulement à une réponse économique et qu’elle est aussi en phase avec leur environnement. Ce don important va permettre à l’association de financer plusieurs centaines d’heures d’accompagnements personnalisés pour les familles d’enfants autistes en Franche-Comté.

L’autisme, une maladie à la mode ?

Déficience ou différence, les enfants autistes ont longtemps été considérés comme des enfants perdus. Quelques célébrités ont modifié l’attention portée à une pathologie complexe. Josef Schovanec et surtout Gersende et Francis Perrin ont véritablement œuvré pour améliorer la perception de cette maladie. “Faites le deuil de votre enfant ; laissez tomber” phrase choc d’un professeur de médecine aux parents de Louis ont bouleversé la vie de l’acteur et de son épouse. Ils ont décidé ensemble de se battre et le succès du livre “Louis pas à pas” a permis aux autistes et à leur entourage d’oser changer les choses. Plus récemment, le film “hors normes” d’Eric Taledano et Olivier Nakache donne un nouvel éclairage à cette pathologie.

Est-elle une pathologie d’ailleurs ? En concluant les propos de bienvenue et de remerciements aux entreprises, Jean Richert le nouveau Directeur de Cabinet du préfet du Doubs a trouvé une petite perle dans les propos du poète Christian Bobin : “L’autisme est un soleil inversé. Ses rayons sont tournés vers l’intérieur”. Quelle meilleure définition des autistes, ces enfants lumineux !

Yves Quemeneur