800 étudiants confinés pendant les fêtes de fin d’année

257
Ils étaient représentants d'associations d'étudiants ou vice-présidente Etudiante du CROUS à échanger ce dimanche soir avec la Présidente de Région et le Recteur de l'Académie ©YQ

Ils sont essentiellement des étudiants étrangers résidents du CROUS Franche-Comté ou d’autres, moins nombreux, en rupture familiale, tous en situation alimentaire périlleuse.

Jean-François Chanet Recteur de l’Académie de Franche-Comté et Marie-Guite Dufay Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté ont été très attentifs aux attentes des étudiants en précarité ©YQ

Ce dimanche 20 décembre à 18h, Jean-François Chanet Recteur de l’Académie de Franche-Comté, Marie-Guite Dufay la Présidente de Région et Christine Le Noan Directrice générale du CROUS Bourgogne Franche-Comté, ont rencontré des étudiants sur le campus de la Bouloie à Besançon.

Certains sont isolés et précarisés depuis le premier confinement. La fin des « petits boulots » a sonné pour beaucoup le début de la galère pour se nourrir et s’habiller.

Christine Le Noan Directrice générale du CROUS Bourgogne Franche-Comté ©YQ

Pourtant, le CROUS est resté mobilisé dans l’accompagnement social des résidents dans cette période des fêtes de Noël, moment encore plus difficile pour ceux qui sont éloignés de leur famille.

Présence symbolique importante de la Présidente de Région et du Recteur d’Académie
Samira Flint, Vice-Présidente “Etudiante” du CROUS Bourgogne Franche-Comté ©YQ

En rencontrant et en échangeant avec Samira Flint, Vice-Présidente Etudiante du CROUS BFC et étudiante en 1ère année de Master « Droit et Administrations publiques » ou des résidents de l’association ARBO (Association de Résidence de la BOuloie), ils ont pris conscience « sur le terrain » des difficultés de vie de ces jeunes. Au-delà de l’aspect matériel et financier, l’enseignement à distance a augmenté les difficultés d’apprentissage, l’impossibilité d’échanger avec les professeurs, particulièrement pour les étudiants de première année qui ont connu le premier confinement en tant que lycéens.

Le service social du CROUS est sur le pont

“Les filets de sécurité sont en place” a souligné Marie-Guite Dufay, la Présidente de Région. Les aides alimentaires et vestimentaires sont au rendez-vous avec les ONG (Banque Alimentaire, Croix Rouge…). Le CROUS apporte également des aides sous forme de dons d’urgence, sans oublier l’accompagnement en matière de santé et psychologique. Les personnels du CROUS restent présents au quotidien pour accompagner les étudiants logés en résidence universitaire. Christine Le Noan l’a confirmé “Pour les étudiants qui effectuaient des tâches rémunérées (agents de restauration par exemple), nous les avons conservé intégralement”.

C’est toute la communauté étudiante qui est mobilisée pour accompagner les plus précaires. S’il faut bien vite oublier l’année 2020, la nouvelle année ne va pas commencer facilement.

Yves Quemeneur