Enfin une bonne nouvelle pour le renard !

48
Le renard a été reconnu comme utile dans la lutte raisonnée contre le campagnol.

Il a été au cœur des préoccupations des défenseurs de la nature et de la faune et c’est une victoire de gagnée en faveur du goupil.

Le collectif renards en avait fait son cheval de bataille, au même titre que de très nombreux militants, à l’image d’Alain Prêtre qui était venu jusqu’à déposer plainte contre la préfecture en septembre dernier.
Sont-ce ces actions combinées à la farouche volonté de tous les défenseurs de l’espèce qui ont mené la préfecture à poser cet arrêté le 6 novembre dernier ? Qu’elles qu’en soient les raisons, le résultat est bien là : depuis cette date, la chasse intensive du renard est interdite dans 117 communes du département, dont certaines se situent dans le Haut-Doubs (Arc-sous-Cicon, Bians et Goux les Usiers, Frasne, Houtaud, Malbuisson, la Longevile …).
Jusqu’à présent, le renard, inscrit sur la liste des “nuisibles”, subissait une chasse intensive. Toutefois, des experts locaux ont mis en avant l’utilité du renard dans la lutte du campagnol, un autre nuisible. A titre d’expérimentation, il n’est donc plus possible de chasser le renard de façon intensive afin de favoriser son rôle de prédateur naturel. Dans un second temps, la démarche se poursuivra par la mise en place d’une expérimentation sur les effets des différents statuts du renard (nuisible, chassable ou bien protégé). L’arrêté précise les communes sur lesquelles les partenaires ont souhaité favoriser le rôle du renard dans la lutte raisonnée contre les campagnols. Il court jusqu’au 30 juin prochain.
Retrouvez la liste complète des 117 communes concernées sur le site de la préfecture du Doubs.