A “Jeanne d’Arc”, on forme des élèves à la langue des signes.

1050
L'alphabet est comme dans les langues classiques, la base de l'apprentissage de la langue des signes.

Le lycée privé technologique Jeanne d’Arc de Pontarlier forme certains jeunes à la langue des signes, et ce pour pour la 4ème année déjà.
Philippe Besson, Directeur Ajoint de l’établissement pilote ce projet. Il explique: “Nous sommes partis du constat, en partie par le retour de nos élèves qui sont souvent en stage, qu’il manquait quelque chose en matière de services à la personne.”
Il poursuit: “Il n’y a pas d’obligation à offrir cette matière mais nous avons fait le choix de cette innovation pédagogique qui constitue un plus indéniable pour nos élèves. Celà est “indolore” pour les parents puisque compris dans les frais de scolarité.”
Certains élèves ont constaté, notamment en crèche, ou ils sont appelés à travailler en nombre à l’avenir, que les personnels n’avaient pas de formation adéquate pour interagir avec les bébés ou jeunes enfants malentendants ou sourds.
Cette formation à la langue des signes est dispensée par une dame elle-même sourde et muette, sur la base du volontariat, aux élèves suivant un cursus de baccalauréat professionnel (NDLR: actuellement à 48 élèves de seconde et de première Bac Pro Services à la Personne).
Du chemin a été parcouru depuis le début de l’aventure. M. Besson salue l’association Kiwani’s qui a aidé au financement du projet.
Aujourd’hui, le lycée Jeanne d’Arc met ses locaux à disposition de l’association des sourds et malentendants de Pontarlier. Ils peuvent désormais eux aussi profiter de cet enseignement.