Arabesques

95

Elle était entrée par hasard dans ce café derrière le kiosque, entre un bazar et un magasin. Elle voulait échapper au trafic tous azimuts d’une horde -évidemment sans masque- de traine-savates massés sur le goudron. Bien sûr, ils n’étaient pas des assassins et elle évitait l’amalgame. Ils n’étaient que des lascars de petit calibre en échec et qui fanfaronnaient. Pas des caïds. Mais leur algarade et leurs matraques et tout leur arsenal étaient un risque qui la rendait maboule.

Et la folie, la camisole, les geôles et toutes ces avanies lui causait cafard et chagrin.

Elle s’installa sur le sofa sous la coupole. Comme une reine dans la ouate. Elle posa son barda sur le divan. Enfin une oasis moins macabre. Ça sentait le lilas. Ou bien était-ce le jasmin ? Toujours mieux que le mazout. Elle commanda une carafe de punch au gingembre sans alcool. C’était son élixir préféré. Et une timbale de sorbet d’abricot et d’orange -sans caroube ! – nappé de pêches au sirop et de caramel. Et aussi un yaourt. Sans sucre. Ou alors du sucre candi.

Et une tasse de moka ou même un mazagran de caoua. Selon le tarif !

Au fond dans une alcôve, une brêle grattait une guitare qu’il tenait comme une raquette. Un argousin l’accompagnait au tambour, complétant cette mesquine fanfare de gourbi.

Elle ôta son gilet qui devenait un fardeau et commanda du taboulé à l’estragon, de la moussaka aux aubergines, des épinards avec des artichauts. Elle aurait bien pris du caviar mais elle avait calculé qu’elle n’avait plus bésef de flouze !

C’est là qu’elle s’aperçut soudain qu’un cramoisi matait sa chemise sous son châle de coton et mohair. Et aussi sa jupe de mousseline et satin. Et les reflets ambrés de henné et de laque sur sa nuque aussi ! Ce taré me kiffe ? Il veut me niquer ? Elle devint écarlate. Carmin !

Et fissa elle tourna casaque !

Et là -soudain ! – je m’aperçois que cette rubrique ne compte que des noms d’origine arabe avec quelques verbes et adjectifs aussi ! Cent quatre !

Alors, on doit pouvoir s’entendre et se comprendre…

Au moins un chouia.