Aurélie Saillard, coordinatrice du Téléthon du Doubs

94
Je donne donc rendez-vous à tous les habitants du Doubs les 3 et 4 décembre là où il y a des manifestations. Ils peuvent aussi donner par téléphone au 3637 et sur le site Internet telethon.fr. On compte sur vous tous !

Vous avez je crois l’âge du Téléthon ?

Presque ! Je n’avais en effet qu’un an en 1987 pour la première édition et déjà mes parents s’investissaient pour cette cause et m’ont donc vite plongé dans cette ambiance solidaire. Puis au fil des années, je me suis à mon tour engagée jusqu’à devenir l’an dernier coordinatrice pour le département du Doubs.

Concrètement, je dois représenter le Téléthon et la coordination auprès des médias et des instances locales, veiller à la bonne visibilité des manifestations et assurer la concertation avec les différents acteurs des actions communes. Pour cela, je peux compter sur une équipe de volontaires bénévoles pour m’épauler sur l’ensemble du territoire. Car le travail ne s’arrête jamais vraiment tout au long de l’année. En ce moment par exemple, nous sommes concentrés sur l’accréditation des animations pour les labelliser avec contrats et assurances. Puis viendra le temps du contrôle du bon déroulement de la collecte et la validation des fonds qu’il faudra faire remonter au niveau national.

Revenons sur l’édition 2020. Quel bilan en tirez-vous ?

Il a fallu faire avec les contraintes liées à la situation sanitaire avec au fil des mois des mesures qui ont évolué et parfois découragé certains organisateurs. Il y a forcément de nombreuses manifestations qui ont été annulées mais on en a quand même enregistré une cinquantaine dans le Doubs, donc la moitié qu’une année normale.  Au final, 65000 € ont été collectés sur le terrain. On est certes loin des 300000 € de 2019 mais heureusement, les dons sont venus plus qu’à l’habitude par le biais du site telethon.fr et du 36 37 avec 255 052 € pour le département.

Année particulière mais finalement utile selon vous ?

On a en effet vu les bénévoles garder leur enthousiasme et leur volonté de participer au Téléthon ce qui est déjà une première satisfaction. La situation nous a aussi tous obligé à nous renouveler en inventant de nouvelles manifestations : on a par exemple eu des ventes d’objets en drive, des repas proposés à emporter, des tombolas virtuelles, des tombolas dans les boites à lettres, des actions en sur les réseaux sociaux… C’est cette faculté à s’adapter et à innover qui est importante et qui ajoutée à l’attachement des gens aux valeurs du Téléthon qui nous rend optimistes.

Un optimiste que vous affichez clairement cette année ?

Oui parce que les bénévoles sont au rendez-vous, que ce soit des personnes qui sont là depuis le début ou des nouveaux qui souhaitent s’investir. On enregistre déjà plus de contrats que l’an dernier. Plus de 70 animations sont prévues et ce chiffre devrait encore évoluer avant le jour J. Une année où il va encore une fois falloir s’adapter à la situation sanitaire…

Que pouvez-vous nous dire de cette édition 2021 ?

Le parrain sera Soprano et le thème retenu est Lumière sur le Téléthon. Comme nous le répétons depuis des années, il faut poursuivre les efforts et donc les dons en faveur de la recherche. Certaines maladies sont d’ores et déjà au stade de la médication et d’autres en sont tout proches. Depuis des années, grâce aux dons, des enfants peuvent vivre avec et malgré leur pathologie. Beaucoup d’espoirs sont permis. C’est à cela que sert ce grand élan de solidarité et de générosité.  Je donne donc rendez-vous à tous les habitants du Doubs les 3 et 4 décembre là où il y a des manifestations. Ils peuvent aussi donner par téléphone au 3637 et sur le site Internet telethon.fr. On compte sur vous tous !