Avis aux joueurs et supporters

60
De nouvelles règles à connaitre que l'on soit sur ou autour du terrain.

En mars dernier, l’International football Association Board (IFAB) a décidé de faire évoluer quelques règles qui s’appliqueront dès cette saison pour toutes les équipes professionnelles et amateurs. 

Ainsi par exemple, lors d’un penalty, le gardien de but ne pourra plus toucher ses poteaux et filets pour déstabiliser le tireur. Mais il pourra n’avoir qu’un seul pied sur sa ligne de but au moment du tir et non plus les deux comme auparavant. Concernant les changements pour gagner du temps, c’est la fin d’une époque. En effet, un joueur remplacé ne sera plus obligé de quitter la pelouse par la ligne médiane au contact de son coéquipier rentrant pour valider le changement. Il devra quitter le terrain par le point des limites du terrain le plus proche de l’endroit où il se trouve.

Autre source de grogne lors des matchs, le méli-mélo constaté dans les murs lors d’un coup franc. La aussi, c’est terminé. Les coéquipiers du tireur ne pourront plus se mêler aux joueurs adverses dans le mur pour les gêner. Ils devront se tenir à au moins un mètre de ce dernier sinon ils seront sanctionnés. On continue avec une évolution des six mètres. Jusqu’à la saison dernière, lors d’un renvoi au 6m15, les coéquipiers du gardien devaient se trouver en dehors de la surface de réparation. Cette règle évolue et voit aujourd’hui le droit aux coéquipiers du gardien de pénétrer dans la surface lors d’une reprise de jeu après sortie de but. Cependant les adversaires ne pourront rentrer dans cette surface jusqu’à ce que le ballon soit en jeu hors de cette zone. Cette règle s’applique également pour un coup franc défensif dans la surface.

A noter également que désormais, les cartons peuvent aussi concerner le staff. Les dirigeants se comportant de manière inappropriée sur le banc de touche ou dans la zone technique pourront donc se voir sanctionnés d’un carton jaune ou rouge. Si le fautif ne peut être identifié, c’est alors l’entraîneur à qui reviendra la sanction.

Enfin, suite au développement des excès liés à la célébration d’un but, les règles sont durcies en la matière. Ainsi, l’avertissement donné à un joueur qui manifeste de manière illicite après avoir marqué sera maintenu même si celui-ci est finalement annulé, une double peine qui aura alors un petit air de ridicule pour le buteur éphémère.