Besançon, ça sent toujours la poudre à Planoise

462
Ludovic Fagaut Les Républicains
Ludovic Fagaut, tête de liste "Besançon Maintenant" à Besançon ©YQ

Guerre des territoires ou « gentille » provocation de jeunes malfrats envers les policiers ? Vendredi 14 février, ce n’était pas la Saint-Valentin à Planoise. Plusieurs douilles de 9mm ont été découvertes.

Ludovic Fagaut “L’Etat doit agir”

Dans un communiqué de presse diffusé samedi 15 février, le candidat de “Besançon Maintenant” à la mairie de Besançon s’insurge contre ces nouvelles fusillades à Planoise.

“C’en est trop, l’État doit agir sans tarder et prendre une bonne fois pour toutes ses responsabilités. Il est clair que, plus que la tranquillité, c’est la vie des Bisontins de Planoise qui est en jeu”.

“Un plan d’urgence immédiat s’impose” poursuit Ludovic Fagaut pour qui “il est hors de question de banaliser les agissements des voyous et des criminels”.

La tête de liste de la droite et du centre conclut son communiqué “Je serai le maire qui assume la responsabilité de la tranquillité de Besançon et lutterai sans relâche contre les trafiquants qui gangrènent le quotidien de nos concitoyens. Les Planoisiens, autant que les autres, méritent de vivre en paix”.

La guerre des gangs à Planoise alimente communiqués et commentaires politiques à un mois du premier tour des élections municipales. Entre Bisounours et cow-boys, la question de la sécurité sera au cœur des choix le 15 mars prochain.

Yves Quemeneur