Besançon célèbre le 77ème anniversaire de sa libération

111
Toutes les générations étaient réunies Place du huit septembre pour commémorer la libération de Besançon le 8 septembre 2021 ©YQ

« Espérons. Soyons toutes et tous les témoins de l’histoire pour construire aujourd’hui un monde de paix et de liberté ».

Anne Vignot a prononcé une allocution empreinte d’émotion pour cet anniversaire de la libération de Besançon ©YQ

Ces mots prononcés ce 8 septembre 2021 par Anne Vignot la Maire de Besançon à l’occasion de l’anniversaire de la libération de Besançon le 8 septembre 1944, résonnaient en écho à l’ouverture du procès des terroristes des attentats du 13 novembre 2015.

La Place Saint Pierre devenue Place du Huit Septembre commémorait le 77ème anniversaire de la libération de Besançon ©YQ

Des mots qui résonnaient étrangement alors qu’à quelques mètres de la tribune officielle, les conversations bruyantes d’une terrasse ensoleillée oubliaient le respect de la mémoire, le respect des femmes et des hommes qui sont morts pour justement permettre à la génération de l’oubli de chahuter sans retenue.

Plusieurs élus de la Ville de Besançon ont lu des extraits d’ouvrages évoquant les enfants et adolescents pendant la guerre ©YQ
Anne Vignot la Maire de Besançon a salué chaleureusement les porte-drapeaux dont quelques jeunes du service civique ©YQ
Jean-François Colombet, le nouveau préfet du Doubs, présidait la cérémonie d’anniversaire sur la place du huit septembre ©YQ

Certaines évocations des heures de guerre, extraits d’ouvrages évoquant les enfants et adolescents pendant la guerre nous renvoient à aujourd’hui 15 décembre 1940 – « On se croyait malheureux. Que doit-on dire maintenant ? Que les jours sont longs et tristes. La guerre a bouleversé tant de vies paisibles, brisé tant de courages. Que sera demain ? » La terreur est à nos portes comme elle l’était il y a 80 ans. Boire une bière en terrasse sans un regard, sans un mot pour une histoire oubliée…il ne faudra pas dire « je ne savais pas » !

Yves Quemeneur