Besançon, élections municipales : Ludovic Fagaut est dans l’action !

128
Inauguration de la permanence électorale de Ludovic Fagaut
Ludovic Fagaut, tête de liste "Besançon maintenant" ©YQ

Jeudi 13 février 2020, Ludovic Fagaut présentait le détail de son programme. Déroulé à la Brasserie du Commerce rue des Granges, il ne veut pas pour autant être un programme de « café du commerce ».

Pour l’environnement, il faut agir surtout

Croche-pieds à ses deux principaux concurrents « écologistes avant tout », la tête de liste de la droite et du centre affirme que l’écologie n’appartient à aucun parti politique. “Nous sommes tous responsables de notre environnement”. Plutôt que des promesses il veut agir ! Planter 30 000 arbres et adapter la gestion forestière à l’évolution climatique, créer des îlots de végétalisation dans tous les lieux de vie de la ville. Ludovic Fagaut souhaite inciter aux transports doux en créant des “autoroutes cyclables”, aménager des abris sécurisés ou en multipliant les bornes de recharge électriques pour les voitures. Il veut également créer des potagers municipaux et réorienter le projet des Vaîtes pour en faire un poumon vert de la ville.

Une vie plus facile pour les transports

L’équipe autour de Ludovic Fagaut propose d’accélérer le développement des dispositifs connectés pour améliorer la gestion du trafic routier en ville. Elle mettra aussi en œuvre la gratuité du stationnement aux heures de midi et proposer un tarif attractif tous les samedis. Ludovic Fagaut souhaite enfin, en lien avec la Communauté Urbaine de Grand Besançon métropole, rendre les transports publics gratuits pour les écoliers et collégiens de Besançon et garantir un tarif à 12€/mois pour les lycéens et les étudiants. C’est l’ensemble de la mobilité que le candidat de la droite et du centre veut repenser (navettes gratuites en centre-ville, parkings-relais aux entrées de ville, dessertes ferroviaires améliorées sur les communes périphériques…)

Une vie plus sûre et une ville propre

Ludovic Fagaut va doubler les effectifs de la police municipale à l’horizon 2026, former et armer les policiers municipaux en réorientant leurs missions pour permettre à la police nationale de privilégier les actions de lutte contre le trafic des stupéfiants et le grand banditisme. Il souhaite poursuivre le développement de la vidéo-protection dans tous les quartiers. En matière d’incivilités “qui dégrade paye” ! Le candidat veut une unité de lutte contre les incivilités (dégradations de mobilier urbain, façades de bâtiments, propreté et affichage sauvage).

Une vie plus prospère et attractive

En matière économique, Ludovic Fagaut veut faciliter l’implantation des entreprises sur le territoire et développer des pôles d’innovation en lien avec l’Université de Franche-Comté qui doit devenir un centre d’excellence de formations de haut niveau et de recherche. Pour améliorer le commerce de centre-ville, il souhaite lancer des appels à projet pour les locaux vacants et accompagner les candidats à la reprise ou la création de commerces de proximité. “Maire VRP de son territoire”, Ludovic Fagaut souhaite organiser des animations tout au long de l’année et mener une politique audacieuse de communication au-delà de la région. “Besançon Port-Citadelle” veut réunir le centre historique, les Prés-de-Vaux et la Citadelle pour faire rayonner Besançon autour de son patrimoine historique, naturel et sportif.

Une vie plus humaine

La liste “Besançon maintenant”, c’est aussi une ville plus accueillante pour les enfants en développant les maisons de quartier, les accueils petite enfance, la garantie pour chaque enfant d’avoir une place de cantine et en périscolaire. C’est également le renforcement du service à domicile des personnes âgées et/ou handicapées. C’est une ville qui protège, attachée à l’égalité des chances et aux services de proximité.

Une ville intense vibrant autour de la musique, une ville qui change de dimension, c’est la ville proposée par Ludovic Fagaut et sa liste “Besançon maintenant”.  On trouve dans ce programme peu d’idéologies, peu de projets qui “font tendance”. Il reste l’inconnue de la fiscalité et du rapport à la communauté urbaine. Ludovic Fagaut ne veut pas d’augmentation de la fiscalité sur les six prochaines années…qu’en sera-t-il du projet gouvernemental de refondre les bases de la taxe foncière dont les conséquences risquent de peser lourdement sur l’ensemble des propriétaires ? Enfin, Grand Besançon Métropole détient « presque » toutes les clés de l’investissement. Il lui faudra trouver un consensus dynamique avec les communes périphériques, un challenge ambitieux pour Ludovic Fagaut et plus encore pour ses concurrents (tes).

Il reste un mois avant le premier tour. Neuf listes, neuf projets, neuf ambitions pour Besançon. Les programmes n’ont jamais été aussi précis ; cela devrait inciter les électeurs à aller voter. La démocratie, c’est quand même avant tout dans les urnes.

Yves Quemeneur