Besançon : Ludovic Fagaut s’attaque aux incivilités !

206
Ludovic Fagaut liste
Ludovic Fagaut, tête de liste de "Besançon Maintenant" présentait ce lundi 2 mars 2020 son plan d'actions de lutte contre les incivilités et pour la propreté de Besançon ©YQ

Pour le chef de file de la liste “Besançon Maintenant”, l’incivisme nuit à la qualité du cadre de vie des bisontins et porte atteinte au vivre ensemble. Il présentait ce lundi 2 mars les principales mesures qu’il prendra s’il est élu Maire de Besançon.

“Les visiteurs de Besançon trouve une ville belle mais une ville sale”. Ludovic Fagaut constate une recrudescence des incivilités de toutes sortes et des violences verbales dans la capitale comtoise. “Alors que la moyenne régionale est de 7 incivilités pour 1000 habitants, ce chiffre monte à 20 pour 1000 à Besançon. C’est la notion de responsabilité individuelle qui se dégrade”.

Un plan d’actions ambitieux pour une ville propre

Ludovic Fagaut veut créer une équipe de médiateurs urbains assermentés, intervenant en lien avec les maisons de quartier et la police municipale. Il souhaite également développer une charte du civisme en partenariat avec l’Education Nationale. “Le français s’apprend, les langues étrangères s’apprennent comme les mathématiques. Nous devons contribuer à apprendre le civisme aux enfants” par la création d’un conseil des droits et devoirs des familles et des ateliers pédagogiques de lutte contre l’incivisme.

Le plan de sécurité urbaine prévoit une cinquantaine de policiers municipaux supplémentaires sur la durée du mandat. Ludovic Fagaut veut créer, au sein de la police municipale, une unité de lutte contre les incivilités.

C’est aussi mettre en place une police des transports urbains. En lien avec le réseau Ginko qui s’occupe de la fraude, le candidat de la droite et du centre veut “une tolérance zéro pour les agressions verbales” dans le réseau de bus et de trams et sur la voie publique.

Qui dégrade paye
mégots de cigarettes dans la rue
“Ici, commence la mer”. Le slogan souvent inscrit à côté des bouches d’égout, illustre les conséquences des mégots de cigarettes jetés sur la voie publique – photo d’illustration

Sur les tags qui défigurent les murs des immeubles, Ludovic Fagaut veut des sanctions exemplaires “Tu dégrades, tu payes ou tu répares” à l’image des mesures prises depuis plusieurs années dans des villes comme Cannes ou Toulouse. Mêmes sanctions pour les affichages sauvages (associations, annonces de concerts ou partis politiques) en dehors des lieux prévus et sur les façades de commerces fermés. Action emblématique, il veut aussi sanctionner lourdement les mégots de cigarettes jetés dans la rue.

“On ne peut pas vouloir une ville sans voitures et ne pas offrir un service d’enlèvement des encombrants” pour les résidents qui ne possèdent pas de voiture pour aller à la déchetterie. Sur appel à la mairie, le service de propreté viendra sur rendez-vous enlever tous les encombrants.

Ludovic Fagaut veut faire de Besançon “une ville plus sûre, plus propre, plus citoyenne”.

Yves Quemeneur