Besançon, un programme de renouvellement pour Alexandra Cordier

714
Présentation du programme Alexandra Cordier
Alexandra Cordier (liste Ensemble !) était entourée de 6 co-listiers pour présenter son programme électoral ce vendredi 28 février ©YQ

Alexandra Cordier, candidate « sans étiquette » de la liste Ensemble ! a présenté vendredi 28 février  une large part de son programme distribué dans les jours qui viennent à tous les bisontins.

Entourée de six co-listiers, Alexandra Cordier le dit « nous sommes une liste diverse et renouvelée, unie autour des mêmes valeurs pour construire l’avenir de Besançon avec tous les bisontins ». Un clip de campagne illustrant une équipe de compétences a été présenté. Il sera diffusé sur les réseaux sociaux à partir de ce dimanche.

Cinq grandes thématiques présentées ce vendredi :
Education

C’est Jean-Paul Jorrot, un enseignant du primaire de 56 ans qui énumère les propositions. « Il s’agit d’apporter des réponses au plus près des besoins des enfants, des parents, des enseignants et des personnels d’accompagnement » souligne l’enseignant 6ème sur la liste :

* Repenser les temps périscolaire en favorisant plus les pratiques artistiques et sportives et surtout faire de ces temps un moment réel d’activités ludiques et éducatives et pas simplement une garderie. Il s’agit également de lutter contre les inégalités sociales.

* Fixer un programme ambitieux en matière de cantine scolaire. Aucun enfant ne sera privé de cantine à la rentrée 2020 et nous fixons à 80% de produits bio, d’agriculture raisonnée et locale l’approvisionnement des cantines à la fin du mandat. Réduire les déchets de cantine et proposer deux menus par jour (traditionnel et végétarien).

* Assurer un programme d’isolation thermique des écoles pour répondre aux enjeux climatiques, végétaliser les cours de récréation, assurer une vraie sécurité aux abords des écoles.

* Garantir sans délai les transports en commun gratuits pour les enfants jusqu’à l’entrée au collège.

* Mettre en œuvre un dispositif « zéro exclus du livre et de la lecture » et organiser chaque année une grande fête de la rentrée scolaire. Pour Jean-Paul Jorrot « l’école doit être aussi un lieu de convivialité. Nous vous donnons donc rendez-vous le 1er septembre 2020 pour la première fête de l’Ecole ».

Il conclut sa présentation par une proposition originale. « La « petite maison dans la forêt » à Chailluz pourrait être aménagée pour accueillir des classes en immersion avec des nuitées sur place ».

Social et solidarités

La psychomotricienne Virginie Fricot (n°3 sur la liste) « veut une ville adaptée à tous les handicaps, les visibles et les invisibles, dès l’entrée en crèche ». Elle propose de nommer un référent handicap au sein du service éducation de la ville. Catherine Marmet (19ème sur la liste) garantit la sanctuarisation du budget du CCAS (9,5 millions d’Euros), de développer le maintien à domicile des personnes âgées, d’apporter plus d’aides aux SDF en augmentant les possibilités d’hébergements d’urgence. « Toute la politique d’action sociale doit se poursuivre dans la tradition historique de Besançon ». Claudine Cote (n°11 sur la liste) conclut en souhaitant multiplier les MSAP (Maisons de Services Au Public) sur Saint-Claude, Orchamps-Palente et les Clairs Soleils et étendre le champ d’actions de Proxim’cité (service inventé par Jean-Louis Fousseret en 2001). Ce service a réalisé 4500 interventions/an dont 80% dans un délai de 48 heures.

Attractivité

Pour Elise Cardot-Bizouard (n°5 de la liste) « Nous devons gérer l’attractivité bisontine et le tourisme dans sa globalité ». Les rencontres avec les professionnels du tourisme (hôteliers, restaurateurs…) demandent de repenser l’offre touristique et d’inciter les visiteurs professionnels à rester plus longtemps à Besançon. Les animations également devront être lissées sur une période plus longue. « Soyons fiers de notre ville et osons le dire ».

Des projets emblématiques

Guerric Chalnot (n°4 de la liste et conseiller municipal sortant) a présenté les trois projets phares pour Besançon.

*un nouveau mode de transport par câble pour connecter le plateau et la citadelle au centre-ville, offrir une alternative aux accès routiers (côte de Morre et voie des Mercuraux), permettre des accès facilités aux randonnées dans les collines et être un marqueur fort de l’identité de Besançon par un regard à 360° sur la boucle du Doubs.

*un stadium sur le campus de la Bouloie équipé multisports et culturel autour d’un vélodrome couvert de niveau international pouvant accueillir jusqu’à 5 000 spectateurs.

*accélérer l’aménagement de la Cité des Savoirs et de l’Innovation sur le site de Saint-Jacques et faire de ce lieu d’entrée de ville le rayonnement de Besançon avec de nouveaux jardins publics, une mixité de l’habitat, une maison de santé et un centre de congrès adapté à l’orchestre régional sans oublier la grande bibliothèque et des commerces.

Mobilités

Alexandra Cordier a conclu cette présentation en évoquant les idées fortes en matière de mobilité. A côté du transport par câble « A Brest, ils attendaient 150 000 passagers la première année, ils en sont à 800 000 » dit-elle pour justifier ce transport propre et d’avenir, la candidate souhaite repenser le tram en l’amenant jusqu’à Chateaufarine, envisager un plan de mobilités ambitieux intégrant tous les modes de transport en favorisant l’usage du vélo par de nouveaux aménagements cyclables. En matière de stationnement, Alexandra Cordier veut la gratuité tous les jours entre 12 et 14h, et tous les parkings (en surface et couverts) à 1€ du vendredi soir au lundi matin toute l’année. Elle innove en proposant des navettes de nuit de petite capacité (jusqu’à 1h du matin) offrant la possibilité de rentrer directement chez soi. Enfin, elle confirme la création de navettes gratuites tous les jours à l’intérieur de la boucle avec arrêts à la demande des passagers. Cette solution posera la question de la pertinence de bus à soufflets dans le centre-ville.

 

« Un programme ambitieux et réaliste porté par une liste unie et de compétences » a conclu Alexandra Cordier.

Yves Quemeneur

Toutes les informations sur le programme sur www.alexandracordier.fr