Bientôt l’ouverture de la chasse

65
5000 bracelets ont été distribués pour les prélevements de sangliers.

Dans quelques jours comme chaque année à l’approche de l’automne, la chasse reprendra ses droits dans la campagne comtoise et ce pour cinq mois. Dans le Doubs, les bracelets ont été distribués par la fédération et les chasseurs sont prêts.

Pour le nouvel exercice qui s’annonce, pas moins de 8 000 chasseurs seront au rendez-vous dans le département au sein des 565 associations communale de chasse agréées auxquelles s’ajoutent 200 chasses privées. D’ici au 31 janvier 2020, ils sont autorisés à prélever 800 lièvres, 5 000 sangliers, 6 400 chevreuils, 100 cerfs et 500 chamois.

Comme elle le fait régulièrement, la fédération rappelle que la chasse assure la gestion des habitats et le suivi des espèces, et que, de plus, les prélèvements cynégétiques tiennent compte de la dynamique des populations de gibiers. Et selon des principes comme la volonté d’affirmer et d’afficher le rôle des chasseurs en tant que gestionnaires de la faune sauvage et de ses habitats. « Les chasseurs disposent d’importants atouts dans ce cadre : connaissances approfondies des milieux et des espèces, réalisation de nombreux suivis et participation à des programmes scientifiques, par exemple ».

Ils ont aussi à cœur de développer une gestion environnementale concertée plutôt qu’une sanctuarisation des espaces ordinaires ou remarquables. « En effet, protéger la nature en la plaçant sous cloche constitue pour les chasseurs du Doubs une vision obsolète de la conservation. Ils s’inscrivent dans une protection active de la nature « ordinaire » en conservant les activités en place et en impliquant les acteurs locaux ».
Sous l’égide de leur fédération, les chasseurs du Doubs tiennent également à « Privilégier le dialogue et la cohabitation avec les utilisateurs de la nature et non le partage de l’espace ». Les chasseurs refusent en effet cette dernière notion choisissent la voie de la cohabitation sécurisée dans l’espace rural, en même temps dans les mêmes lieux.