Bonne année et nouvelles résolutions

90
Vous avez jusqu'à la fin du mois de janvier pour présenter vos bons voeux à tous ceux qui vous sont proches et 366 jours pour tenir vos résolutions !

Le 31 s’est achevé sur un décompte bien connu et arrivé à zéro, des hurlements frénétiques saluant la nouvelle année se sont fait attendre dans quasiment tous les foyers de France.

Des embrassades, des “bonne année”, “bonne santé”, “meilleurs vœux”, (et j’en passe !), se sont mêlés aux bruits que font les coupes qui s’entrechoquent et des baisers claqués sur les joues. La joie est perceptible mais parfois vite entachée par un sournois :”Quelles sont tes bonnes résolutions pour cette année ?”
Les bonnes résolutions … il est coutume en chaque début d’année de se fixer des objectifs personnels que l’on tient en général quelques semaines (voire quelques mois pour les plus téméraires) mais rares sont les buts menés à leur terme. Pourtant, ils émanent souvent d’une volonté forte, relevant plus du fantasme et d’un désir profond. Perdre du poids et se remettre au sport sont les plus fréquents, tout comme l’envie d’écraser sa dernière cigarette. Le mieux-être serait au cœur de nos préoccupations personnelles et passerait par une silhouette plus harmonieuse ou des poumons décrassés.
Mais pas uniquement, comme le prouvent nos témoins de cette nouvelle décennie. Magali A. Dresse depuis 3 ans une liste d’objectifs à réaliser et elle est toujours fière en fin d’année de constater que toutes les cases ont été cochées, et même parfois plus : “En 2019, j avais décidé de prendre l’avion, partir en vacances, écrire mon roman, aller faire du sport pour pouvoir vivre pleinement, entre autres. Pour 2020, ce sera partir en voyage et de nouveau en vacances, commencer mon second livre, prendre soin de moi avec une remise en forme et une perte de poids.” Pour Magaly M., les directives sont les mêmes :”J’avais plein d’objectifs professionnels notamment pour 2019, qui ont été quelque peu chamboulés par l’arrivée surprise d’un nouveau membre de la famille. Du coup, j’ai pris de l’avance sur 2020 et la plupart de mes objectifs initiaux sont déjà remplis ou bien en passe de l’être !”
Pour Anaïs, c’est plus pragmatique : “Ce sont les mêmes chaque année : me détendre et dire moins de gros mots ! Et comme chaque année, je sais aussi que c’est fichu d’avance !”
Enfin, d’autres, comme Stéphanie ont tout bonnement décidé … de ne rien changer du tout !

Des résolutions pour un avenir meilleur

Noëlle, jeune et dynamique trentenaire de Saône, entend bien changer radicalement sa façon de consommer, pour un futur amélioré. “Depuis quelques années on entend parler de réchauffement climatique : les débats, les émissions de télévisions, les manifestations semblent s’intensifier dernièrement…et face à cette prise de conscience collective les grandes puissances mondiales ne ralentissent pas le pas. Ne sommes-nous pas allés dans une production, une consommation que, nous même, ne maîtrisons plus vraiment ? Il est essentiel de réfléchir sur sa propre consommation et se poser la question : quel impact environnemental aura ce que j’achète aujourd’hui ? A-t-on vraiment besoin de café en capsule ? D’eau en bouteille ? De savon et de shampoing en flacon ?”, s’interroge-t-elle. ” Il est possible de prendre, de consommer sans jeter ou avec modération. Remplacer les emballages en plastique est, à mon sens, la première chose à faire ! Il existe tellement d’alternatives à ce désastre écologique. J’ai pris cette décision de supprimer le plastique et honnêtement, je vis bien mieux ! Bien sûr, tout se fait doucement. Rome ne s’est pas construite en un jour, comme dirait mon Pépé Jojo ! Mais j’ai la conviction que nous avons le pouvoir de faire basculer l’ordre des choses et quoi de mieux que ce changement de décennie pour s’y mettre sérieusement ? Il y a urgence ! Sans consommation, pas de production. Nous sommes donc….la clé !”

Trinquons à cette nouvelle année …avec modération bien entendu !