Brassage de lectures chez “les Brasseurs de mots”

116
Une dizaine d'auteurs et d'auteures s'étaient donnés rendez-vous samedi 3 octobre à la Brasserie du Commerce pour la première édition du festival du livre "off" de Besançon ©YQ

Samedi 3 octobre, neuf écrivains et dessinateurs de BD avaient donné rendez-vous aux lectrices et lecteurs à la Brasserie du Commerce pour la première édition du « festival off » du livre bisontin.

“Les brasseurs de mots”
Sébastien Acacia présentait “Viralata le fils du caïman”. Il est l’instigateur de la première édition du festival “off” de Besançon ©YQ

L’idée revient à Sébastien Acacia, un auteur bisontin de romans. Il y a seulement trois semaines, il avait contacté plusieurs auteurs et auteures tous bisontins ou francs-comtois à se réunir une journée dans un lieu convivial pour y parler de leurs livres, de leurs expériences, d’échanger surtout. Opération commando réussie, la brasserie du Commerce rue des Granges bourdonnait de conversations autour de “Votre peau me dit tout de vous” du Professeur de dermatologie Philippe Humbert, “N’attisez pas la haine” de Nassera Frugier, “Viralata le fils du caïman” de Sébastien Acacia ou encore “Leurs guerres perdues” de David Desgouilles et “Après la fin” de Denis Baud ou “Huit minutes de soleil en plus” de Sébastien Theveny. Trois dessinateurs et illustrateurs de BD les accompagnaient.

De sa conversion au catholicisme “Et les oiseaux se mirent à chanter” à son expérience de la maladie de Lyme “Lyme cancer de l’âme” elle a signé plus récemment “N’attisez pas la haine” cri d’alarme face au malaise des cités. ©YQ
David Desgouilles “leurs guerres perdues” et Denis Baud “Après la fin” ©YQ
Max Peroz dédicaçait sa dernière bande-dessinée “Big Bang Saïgon” ©YQ
De “Trouble je” à “Huit minutes de soleil en plus” Sébastien Theveny a entraîné les lecteurs dans son imaginaire d’auteur de thriller ©YQ
Philippe Humbert Professeur de dermatologie parle de son expérience en particulier avec “Votre peau me dit tout de vous” ©YQ

Cette journée a été également la démonstration de la volonté d’un restaurateur bisontin d’innover dans une période où cafés, bistrots et restaurants ont été très malmenés, la démonstration aussi du talent culturel bisontin.

Complémentaire de « Livres dans la boucle » le festival off ouvre une nouvelle séquence de la rentrée littéraire à Besançon. “Le festival off 2021 est déjà sur les rails” ont assurés tous les auteurs et dessinateurs présents pour ce galop d’essai.

Yves Quemeneur