Carrefour des collectivités, une décision ambiguë de la profession des travaux publics

222
Carrefour des collectivités locales 2019
Vincent Martin Président de la Fédération des Travaux Publics de Bourgogne Franche-Comté©YQ

Lors d’un déjeuner de presse à Micropolis ce vendredi 18 septembre, Vincent Martin Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics et Eric Vermot Président du Cluster Eco-Chantiers ont annoncé leur décision unanime de se retirer de l’organisation de l’édition 2020, prévue les 8 et 9 octobre prochains.

A conditions exceptionnelles, décision exceptionnelle

Le communiqué de presse diffusé rappelle que “le Carrefour des Collectivités, lieu de rencontres et d’échanges entre des Elus, des agents techniques et des entreprises de Travaux Publics, est construit autour de l’accueil et la convivialité”. C’est bien l’aspect “convivial” de l’événement qui a motivé la décision de se retirer d’un salon où les élus et les entreprises de travaux publics peuvent évoquer les futurs investissements autour d’un verre de Savagnin agrémenté de quelques rondelles de Morteau et de morceaux de Comté. Vincent Martin l’a souligné “Nous ne pouvons pas donner des consignes strictes à nos salariés quant au respect des gestes barrières et nous en affranchir au moment d’un salon professionnel”.

“C’est avec regret mais aussi en pleine responsabilité que la Fédération des Travaux Publics de Bourgogne Franche-Comté et le Cluster Eco-Chantiers ont pris la décision de se retirer du Carrefour des Collectivités”.

Carrefour des collectivités locales 2019
Christine Bouquin Présidente du conseil départemental du Doubs, acteur majeur des investissements routiers ©YQ

Christine Bouquin Présidente du conseil départemental du Doubs et par ailleurs Présidente de la SEM Micropolis, et Patrick Genre Maire de Pontarlier et Président de l’association des Maires du Doubs, ont pris acte d’une décision qu’ils regrettent. Jointe ce samedi matin, Christine Bouquin précise “Cette manifestation est très importante pour le tissu économique régional et particulièrement franc-comtois. Le Carrefour des collectivités locales implique plusieurs partenaires (associations des maires des départements, institutions financières, banques, entreprises…) J’ai besoin de consulter tous ces partenaires avant de prendre une décision qui devrait intervenir le 21 ou le 22 septembre”. A ce stade, la décision prendra en compte la volonté des élus (maires, adjoints, conseillers) et des services techniques des collectivités, de se déplacer le 8 et 9 octobre. “C’est leur salon” précise Christine Bouquin. La présidente de Micropolis confirme également que la SEM Micropolis et son directeur général Didier Sillink avaient redimensionnés le salon et, en concertation avec le Préfet du Doubs, appliqués des règles sanitaires strictes.

Si Vincent Martin et Eric Vermot concluent leur communiqué en espérant une édition 2021 réussie, les autres partenaires ont été pour le moins surpris d’une décision prise sans aucune concertation.

Christine Bouquin est également très inquiète de la situation économique de Micropolis, totalement à l’arrêt depuis le mois de mars. “Le parc des expositions est en grande difficulté comme tout le secteur événementiel”.

Alors que les élections municipales ont vu arriver 40% de nouveaux Maires, cet événement de rentrée est essentiel pour tisser des partenariats forts entre les entreprises, les élus et les partenaires financiers. C’est aussi l’avenir des entreprises de travaux publics qui est en jeu ainsi que les investissements des collectivités locales pour accélérer la relance économique sur fond de transition écologique.

Yves Quemeneur