“C’est une année à tomates !”

675
Oh la belle rouge !

Voilà ce que l’on peut entendre par tous les jardiniers, amateurs ou professionnels, pour peu qu’ils aient au moins un pied de tomates.

Et c’est un fait avéré ! L’année 2019 est généreuse en tomates, qui, après un moment de latence en raison de la chaleur, grossissent et mûrissent en abondance en ce mois de septembre.
Saviez-vous qu’il existe des milliers de variétés de ce fruit tant apprécié ? Elles se déclinent sous différentes formes, huit en tout : aplatie, légèrement aplatie, ronde, haute et ronde, en forme de cœur, de poire ou de prune, et enfin cylindrique. Leurs couleurs sont très variées également, qui oscillent du vert au presque noir, en passant par le blanc, le jaune, l’orange, le rose, et le rouge. Elles peuvent être unies, zébrées, bariolées et tachées.
Appréciée pour son goût (qui, lui aussi, varie en fonction de la variété) la tomate regorge de bienfaits pour la santé, à commencer par le fameux lycopène. Cet antioxydant à l’origine de la couleur rouge du fruit, est surtout réputé pour prévenir de nombreux cancers, comme celui du sein, du côlon, du pancréas, de l’œsophage,de la prostate et de l’estomac. Ce même lycopène est également un atout pour lutter contre le mauvais cholestérol et pour favoriser une conserver une bonne santé cardio-vasculaire.
Riche en eau, en fibres, en vitamines et en minéraux, la tomate est un formidable allié minceur, pour peu qu’on ne la noie pas sous l’huile d’olive et la mozzarella. En effet, 100g de ce fruit ne contiennent que 18 Kcal. De quoi se faire plaisir en toute légèreté !

Oui, mais voilà, cette année, on croule sous les fruits et on se lasse des salades, ratatouilles et autres
tian. Comment conserver ses tomates ?
Dans un premier temps, il est primordial de les conserver dans un endroit frais et sec, mais pas au frigo. Elles perdraient leur saveur et leurs nutriments.
Le mieux est encore de les conserver en bocal, au naturel ou en coulis. Pour ce faire, prenez 2,5kg de tomates bien mûres, 2 oignons, 2 ou 3 gousses d’ail, thym, persil, basilic, sel, poivre, une cuillère d’huile d’olive. Pour adoucir le coulis, vous pouvez ajouter une cuillère à café de sucre. Commencez par monder les tomates, coupez-les et épépinez-les. Dans une cocotte, faites-revenir les oignons et l’ail dans l’huile d’olive. Ajoutez ensuite les tomates, les herbes et l’assaisonnement. Faites mijoter environ trente minutes. Passez le tout au mixeur et mettez votre préparation dans des bocaux stérilisables (avec le bord en caoutchouc). Puis, placez vos bocaux à 100° pendant 45 minutes. Votre coulis est prêt pour des mois de conservation !
Les plus audacieux tenteront la confiture de tomates vertes, pour celles qui n’auraient pas mûri. Il vous faut 1,2 kg de tomates vertes, 1kg de sucre gélifiant, un citron. Mondez, épépinez et coupez les tomates. Taillez le citron en rondelle et mettez le tout dans une bassine à confiture. Portez à ébullition puis comptez 10 à 15 minutes de cuisson à feu vif, en remuant souvent. Mettez votre confiture en bocaux, retournez-les une minute puis remettez-les à l’endroit pour les faire refroidir.