Charmauvillers: le village veut rouvrir son église

101
Une souscription a été lancée avec le soutien de la fondation du patrimoine.

Comme beaucoup de villages, Charmauvillers doit faire face à la dégradation d’un édifice religieux dont elle est propriétaire. Le public est invité à aider à sa rénovation via une souscription.

« Aujourd’hui fermée, l’église St-Blaise, connaît de sérieux désordres et attend sa restauration pour redevenir le cœur vivant du village » explique le maire Olivier Clémence.

Placée au centre du bourg, elle date du XVIIIe siècle et pointe fièrement vers le ciel son clocher de style classique, en surplomb de vallée du Doubs et face à la chaîne montagneuse du Chasseral. Ornée de vitraux en 1899 et dotée d’un orgue depuis 1922, cette église souffre pourtant aujourd’hui de multiples maux : fissures dans les maçonneries, désordres dans les voûtes de la nef, au contrefort sud et dans la charpente du chœur, décollement des enduits du décor… de multiples désagréments qui ont entraîné sa fermeture en 2013. « Des mesures, rassurantes, de stabilité ont été menées depuis. Il faut désormais renforcer les fondations, purger les maçonneries, combler les fissures, consolider les contreforts, refaire les enduits extérieurs et installer un nouveau système électrique » pour l’élu de ce village de 250 habitants qui a fait appel à la Fondation du Patrimoine pour lancer une souscription publique. Un moyen original de financer les travaux mais aussi de rapprocher les habitants, expatriés ou amoureux des belles pierres du patrimoine local. D’autant que les généreux donateurs y trouvent un avantage fiscal. Un particulier qui verse 100€ pourra déduire 66€ de son impôt dû, 75€ même s’il est soumis à l’impôt sur la fortune immobilière, et pour une entreprise ce sera 60% du don.

« Nous souhaitons restaurer notre église, pour qu’elle redevienne, après tant d’années de fermeture, un vrai centre de vie, pour s’y recueillir, assister aux offices ou profiter de moments d’animation culturelle ».