Charquemont. Garantir l’offre médicale

523
Les généralistes seront bientôt locataires de la commune.

Grâce à un montage financier original, la commune de Charquemont deviendra à terme propriétaire du cabinet médical dont les occupants seront ses locataires.

Depuis quelques années, grâce à l’initiative privée de Guy Cassard, alors médecin généraliste dans la commune, Charquemont dispose de vastes locaux regroupant plusieurs professionnels dans l’ancienne usine Clyda. Un projet né il y a dix ans déjà. Au total, un cabinet médical de 480 m² qui permet d’avoir à ce jours deux docteurs sur place et, dans les locaux voisins, d’autres praticiens (sages-femmes, infirmières et ostéopathe), le tout assurant une offre médicale qui a de quoi faire des envieux alors que tant de collectivités peinent à répondre aux attentes de la population en matière de santé.

« Pour pérenniser cette présence, le cabinet médical étant en vente, la commune a souhaité se porter acquéreur explique le maire Roland Martin. Une acquisition qui va se faire par le biais de l’établissement public foncier (EPF), entité qui permet à la collectivité d’avoir du temps pour rassembler le financement nécessaire.

Concrètement, l’EPF se charge des négociations, de la transaction puis de la gestion pendant une période définie avant de rétrocéder le bien à la mairie le moment venu. A l’issue de la période transitoire, les médecins installés dans ce cabinet deviendront locataires de la commune.

De quoi rassurer la patientèle de Charquemont et des environs qui, à l’heure où de nombreux territoires ressemblent à des déserts médicaux, peuvent compter ici durablement sur une offre complète. « Nous sommes également satisfaits d’accueillir prochainement en ville un nouveau cabinet dentaire » se réjouit le maire.