Charquemont : le Domaine Arc-En-Ciel est-il condamné ?

50

Le doute et la polémique s’installent sur le plateau de Maîche. Plutôt que des suppositions ou rumeurs, nous avons voulu en savoir davantage tout simplement en interrogeant David Simone , P.D.G. de la société Arc En Ciel SAS, porteuse du projet à la Combe Saint-Pierre.

Que devient le projet maintenant que Sochaux et votre société avez rompu le compromis de vente?

Dans ce type de projet de grande envergure, l’élasticité dans le temps est de rigueur pour que les garanties financières et les clés du montage du projet soient réunies. Le projet a donc évolué et continue sa progression. Il n’est pas lié au bâtiment de Sochaux en soi. Il est déplaçable à proximité dans une zone géographique qui respecte l’étude de marché. Nous prospectons actuellement un autre terrain sur lequel nous pourrions bâtir à neuf.

Pour l’instant quelles sont les échéances à venir ?

D’abord, réaliser un nouveau compromis de vente avec les propriétaires du nouveau terrain envisagé qui serait un lieu de construction optimal. Ensuite, il nous faut réadapter le business Plan avec les tarifs de la viabilisation du terrain nu. Les devis sont en cours.

Et les banques dans tout ça ?

Elles nous guident dans le processus. Elles ne peuvent se prononcer tant que toutes les pièces du puzzle sont réunies. On les revoit courant 2020 dès que nous affinons plusieurs éléments et réunissons les 30% de fonds propres. Il est d’ailleurs encore possible de participer en tant qu’investisseur à ce projet régional pour le faire décoller et passer du rêve à la réalité !

A combien se chiffre le projet en lui-même ?

Plus de 10,5 millions selon les options de réalisation. Cela comprend 40 logements, un restaurant, un spa intérieur, un centre fitness et wellness de 1’500m2 avec bassins extérieurs chauffés toute l’année entre 30 et 35 degrés afin de réduire l’effet de saisonnalité et bien d’autres activités.

Pourquoi tant d’activités dans une zone retirée comme la Combe St Pierre ?

Il est essentiel de prévoir un max d’activités sur place car le taux de séjour moyen des touristes dans le Pays horloger est de 1,5 nuit seulement ! Le fait de multiplier les activités attire énormément la clientèle et augmente la durée de séjour. De plus, il manque drastiquement de lieux de séjours dans la région.  Les chiffres de l’étude de marché le montrent. C’est pourquoi Il est prévu un total de 20 activités intérieures et 30 activités extérieures pour les touristes.

Pourquoi à Charquemont et pas ailleurs ? Que dit l’étude ?

La Combe St-Pierre est un lieu proche de la frontière Suisse qui a un potentiel naturel énorme en Tourisme Vert. Le Pays Horloger sera bientôt déclaré Parc Naturel Régional. L’étude de marché est très sérieuse là-dessus, elle a été réalisée par un organisme indépendant spécialisé dans le tourisme et choisi parmi une liste de prestataires suggérés par la Direction Régionale du Tourisme. Cette dernière a couté près de 30’000€ et était requise par les banques et les organismes de subventions. Nous devrons aussi répondre à des exigences pointues en matière d’énergies répondant aux normes bioclimatiques H.Q.E. (Haute Qualité Environnementale).

Quelle surface aurez-vous besoin dans un proche avenir ?

On a refondé notre projet de base, 15 hectares environ suffisent. Parfois on nous compare à « Center Parcs » mais on en est loin ! Eux réalisent des domaines de 150 à 400 hectares soit de 150 à 800 cottages pour les plus grands! Leur budget varie de 100 à 450 millions d’euros. Vous voyez, le Domaine Arc-En-Ciel est tout petit comparé à ce type de structure ! Mais il est vrai que pour le Pays Horloger, c’est déjà un énorme défi !

Quelle population voulez-vous attirer ?

Les touristes jusqu’à 3 heures de la zone de chalandise et les Suisses qui payent souvent deux fois plus cher pour les mêmes prestations ! Néanmoins, la vision du Domaine Arc-En-Ciel est très différente d’un Center Parc : Notre objectif est à la fois de créer un pôle touristique mais aussi d’offrir un service local de qualité accessible à tous pour les habitants des communes du Pays Horloger et au-delà.