Circuits courts, économies d’énergie, modes doux : Ludovic Fagaut et l’environnement à Besançon

416
Ludovic Fagaut, tête de liste de "Besançon Maintenant" sur le plateau de l'émission BMTV 2020 ©YQ

Pour la seconde émission de la chaîne BMTV2020 le mercredi 3 juin, le chef de file de la liste «Besançon Maintenant» a évoqué une agriculture urbaine moderne, la priorité à ramener de la vie dans la ville au lieu de l’étalement périurbain des constructions et un projet d’autoroute cyclable à Besançon.

La nature est belle à Besançon

Guillaume Bailly a 36 ans, il est cadre dans la production végétale. Numéro 3 de la liste « Besançon Maintenant », il veut une agriculture urbaine et périurbaine économiquement viable pour les producteurs locaux et soucieuse de la protection de l’environnement. “Consommer local, c’est de l’emploi non délocalisable” poursuit-il. “Terra Vesontio c’est un projet pour faire du quartier de Vaîtes le jardin potager de Besançon et offrir à notre cuisine centrale des produits locaux de qualité pour les enfants” ajoute Ludovic Fagaut. Besançon est une ville verte, l’objectif de « Besançon Maintenant » est de doubler les productions locales de fruits et de légumes en particulier pour se réapproprier un espace qui a été trop longtemps bétonné. Le candidat de la droite et du centre n’abandonne pas non plus son projet de planter 30 000 arbres nouveaux à Besançon.

Stopper l’étalement urbain, favoriser les économies d’énergie
Les économies d’énergie et une ville moins bétonnée. C’était l’un des thèmes traité de la seconde émission TV avec Ludovic Fagaut et Hubert Cusenier ©YQ

Autour d’Hubert Cusenier, cadre bancaire et spécialiste de l’immobilier, le sujet épineux des Vaîtes est au centre du débat télévisé. Il s’agit de stopper l’étalement urbain et densifier la population au cœur de la ville. “C’est une volonté politique forte que nous portons” ajoute Ludovic Fagaut. Il veut que les programmes de construction donnent une grande part à la rénovation thermique des bâtiments anciens. “C’est à la fois du pouvoir d’achat pour les habitants et de nouveaux marchés pour les entreprises locales du bâtiment. J’utiliserai tous les leviers pour garantir aux entreprises locales les marchés de proximité”. Ludovic Fagaut en a profité pour confirmer qu’il a toujours été un opposant au projet des Vaîtes dans la précédente mandature, contrairement à ses deux concurrents. Il souhaite revoir ce projet dans sa globalité et remettre de la nature et de l’agriculture au cœur de ce quartier.

Le vélo en plus de la voiture
“L’autoroute cyclable” pour Besançon au cœur d’une mobilité apaisée avec Christophe Mignot ©YQ

Avec Christophe Mignot, dirigeant d’une entreprise bisontine leader mondial et co-fondateur du pôle des microtechniques, ce n’est pas le vélo contre la voiture, c’est bien l’harmonisation des différents modes de transport (piétons, vélos, transports en commun, voitures individuelles) en fonction de l’utilité des usagers. En quelques minutes, Christophe Mignot a détaillé le projet d’autoroute cyclable en site propre. Le propos était adapté à l’actualité, la Ville de Besançon ayant mis un terme rapide à l’expérimentation d’une piste cyclable sur le boulevard entre les tours de l’Amitié et la rue de Vesoul. L’expérience a tourné court au vu des risques encourus par les cyclistes et les embouteillages que cela a créé. “Pourtant, dans un récent interview, Anne Vignot ne désarme pas sur la suppression de voitures en ville et la priorité aux vélos sur ce boulevard” s’est emporté Ludovic Fagaut.

La campagne 2.0 prend ses marques. Les candidats s’adaptent plutôt bien à ce nouveau format. Du côté de Ludovic Fagaut, on semble mieux maîtriser…Il reste un peu plus de 3 semaines de campagne aux trois prétendants pour convaincre !

Yves Quemeneur

Pour se connecter aux prochaines émissions ou les revoir, une seule adresse https://www.facebook.com/besanconmaintenant/