Co-voiturage à la Vèze, situation idéale sur le Plateau

198
Accès facilité depuis le giratoire de la Vèze au niveau de la Voie des Mercureaux ©YQ

Née de l’usage qui en était fait depuis plusieurs années, l’aire de co-voiturage de Morre-La Vèze a été inaugurée officiellement jeudi 27 mai.

Grand Besançon Métropole avait déjà intégré le développement du co-voiturage dans le cadre du Plan des déplacements urbains. Le but est à la fois de réduire les émissions de polluants et de fluidifier le trafic automobile dans le centre-ville de Besançon.

Une situation stratégique sur le premier plateau
L’aire de co-voiturage de la Vèze est déjà bien remplie chaque jour ©YQ

La création de ce parking de co-voiturage au rond-point de la Vèze, à l’entrée de la voie des Mercureaux, complète l’offre de mobilité du secteur pour les résidents du Haut-Doubs. Il comporte 32 places aménagées dont le revêtement particulier, réalisé par l’entreprise locale Bonnefoy, empêche l’imperméabilité des sols. « Le drainage naturel évite ainsi des travaux supplémentaires d’assainissement » a souligné Yves Guyen, le vice-président de GBM en charge des infrastructures. Le site est sécurisé par un éclairage de réverbères solaires qui ne s’allument qu’en cas de présence. L’accès est matérialisé par un totem sur le RN 57 à proximité du giratoire et il est réservé aux véhicules en co-voiturage, une barrière anti gros gabarit interdit son accès aux véhicules utilitaires et aux camions. Le coût de ce parking est de 80 000€ financé par GBM, le Conseil régional et l’Etat.

Matin pluvieux de 27 mai pour Anne Vignot, Présidente de GBM, Yves Guyen vice-président en charge des infrastructures, Marie Zehaf, vice-présidente en charge des transports et mobilités et les maires de la Vèze, Morre et Montfaucon pour l’inauguration de l’aire de co-voiturage de la Vèze ©YQ

Grand Besançon va se doter prochainement d’autres aires de co-voiturage, en particulier au niveau des échangeurs autoroutiers. Le concessionnaire APRR doit se mettre en conformité d’ici 2022 pour aménager des parkings co-voiturage à Marchaux-Chaudefontaine, Ecole-Valentin et Vaux-Chemaudin. Des aménagements sont également prévus sur Saint-Vit et autour de la gare de Saône.

Pourquoi pas changer les habitudes pour un environnement plus raisonnable et moins coûteux pour les automobilistes…du moment qu’il ne s’agit pas d’une obligation !

Yves Quemeneur