Coupe du monde de cyclo-cross, 4 000 spectateurs attendus à Besançon le 28 novembre

Après avoir organisé en septembre dernier une manche de la coupe de France de BMX sur la nouvelle piste du Rosemont, le monde du cyclisme bisontin accueille une épreuve de la coupe du monde de cyclo-cross sur le site de la Malcombe.

104
Pascal Orlandi, président de l'Amicale cycliste bisontine était entouré d'Abdel Ghezali 1er adjoint à la mairie de Besançon chargé des sports et Anne Vignot la Maire de Besançon lors de la présentation de la coupe du monde de cyclo-cross le 19 novembre à la mairie ©YQ

Après avoir organisé en septembre dernier une manche de la coupe de France de BMX sur la nouvelle piste du Rosemont, le monde du cyclisme bisontin accueille une épreuve de la coupe du monde de cyclo-cross sur le site de la Malcombe.

250 compétiteurs

« L’élite du cyclo-cross mondial va s’affronter sur un parcours très exigeant de plus de trois kilomètres » a souligné Pascal Orlandi, le président de l’Amicale cycliste bisontine, organisatrice de la manifestation. La météo devrait être favorable à des combats épiques dans la boue et peut-être sous des averses de neige : un temps idéal pour le cyclo-cross.

Parmi les 250 coureurs, la bisontine Caroline Mani sera présente comme Corinne Betsema, seconde au classement général de la coupe du monde féminine. Pascal Orlandi va travailler jusqu’au bout pour convaincre les deux stars mondiales Mathieu Van der Poel (le petit-fils de Raymond Poulidor) et Wout Van Aert d’être présents à Besançon.

Le site sera ouvert au public dès le samedi 27 après-midi pour les premiers entraînements. La journée du dimanche sera consacrée aux compétitions : dès 9h45, la course UCI Hommes juniors puis l’épreuve UCI femmes juniors, suivies des cérémonies de remise de prix pour les catégories juniors. Le dimanche après-midi, s’affronteront les meilleures cyclistes Elite à partir de 13h40 puis la coupe du monde Elite homme à 15h.

550 personnes mobilisées pendant deux jours

200 bénévoles et 350 prestataires vont assurer l’animation, la surveillance, l’entretien du site et l’accueil du public et des coureurs. « L’évènement est travaillé depuis de longs mois autour de 5 à 6 personnes et un budget global de 300 000 €, soit le double d’une épreuve de coupe de France » a précisé Pascal Orlandi.

Les spectateurs

Une jauge de 4 000 spectateurs est imposée avec pass sanitaire obligatoire ou test PCR de moins de 48 heures ou test antigénique de moins d’un jour. La billetterie est en ligne sur le site internet www.acbisontine.com ou sur place le jour de la manifestation.

Trois parkings seront à la disposition des spectateurs (2 sur le site de Micropolis et un au complexe du Rosemont). L’accès sera également grandement facilité grâce à l’arrêt « Malcombe » du tram, immédiatement à proximité.

Yves Quemeneur