Couvre-feu très sévère dans le Doubs

641
43 nouveaux policiers en 2021 à Besançon

Joël Mathurin, préfet du Doubs, faisait ce mercredi un point précis de la situation dans le département alors que se profile un couvre-feu encore plus restrictif à compter du 2 janvier 2021.

La situation épidémiologique est préoccupante en Franche-Comté et notamment dans le Doubs avec un taux d’incidence de 260/100 000 habitants (le seuil maximal est fixé à 250/100 000), voire 295/100 000 pour les personnes de plus de 65 ans. Au 29 décembre, le taux de positivité est redescendu à 5,9% et on compte 172 patients Covid hospitalisés dont 43 en réanimation sur le département.

Pas de ski à la frontière suisse

Le Préfet a souligné la mobilisation des services de gendarmerie aux principaux points de passage avec la Suisse. Si les frontaliers ne sont pas inquiétés, il en est autrement des personnes revenant d’un séjour en Suisse de l’autre côté de la frontière. Elles devront présenter un test PCR de moins de 72 heures pour rentrer en France. A défaut, les personnes seront placées en quarantaine.

Le couvre-feu devra être scrupuleusement respecté

Le Général Gaufeny, patron des gendarmes du Doubs a précisé que 70 gendarmes seront mobilisés sur le terrain dès ce soir 20h et 160 pour la soirée du 31 décembre. Il rappelle que 4 000 contrôles (en zone gendarmerie) ont été effectués depuis le 15 décembre conduisant à 85 infractions constatées.

En ce qui concerne la police nationale “100 fonctionnaires de police seront mobilisés dans la nuit du 31 décembre” a précisé le commissaire Moreau. Au-delà des contrôles du couvre-feu entre 20h et 6h du matin, l’action des policiers portera aussi sur les violences urbaines dans les quartiers sensibles (Besançon Planoise et Montbéliard) et sur les tapages nocturnes. Le commissaire Moreau a rappelé qu’en cas de tapage nocturne, ce sont tous les participants au désordre qui sont verbalisés et pas seulement le propriétaire ou locataire d’un logement ! La fin de nuit du 31 décembre verra un renforcement des contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants. Un réveillon qui risque de coûter cher à certains… A bon entendeur !

A cette heure, le Préfet n’a pas donné de précisions sur la mise en place du couvre-feu à 18h à compter du 2 janvier.

Fin d’année et réveillon sous tension dans le Doubs. Souhaitons que cela soit un mauvais souvenir le plus rapidement possible.

Yves Quemeneur