COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté : l’augmentation de la capacité de tests se poursuit

Tandis que l’épidémie de coronavirus commence à marquer lentement le pas, grâce au respect du confinement et des mesures barrières, la Bourgogne-Franche-Comté poursuit sa mobilisation pour multiplier les tests dans la perspective du 11 mai.

286

Santé publique France comptabilise ce 24 avril dans la région, un peu plus de 1 230
hospitalisations pour formes graves de COVID-19, dont 203 en réanimation.
Le nombre de décès s’établit désormais à 770 en milieu hospitalier ; 2 175 personnes sont de retour à domicile.
L’épidémie desserre très lentement son étau sur l’hôpital, ce qui ne doit pas signifier un
relâchement des comportements à la veille du week-end : le confinement reste bien évidemment de mise, les gestes barrières et la distanciation sociale doivent faire partie des réflexes de la vie quotidienne.

7 700 personnes dépistées en établissements médico-sociaux

L’Agence Régionale de Santé pilote la mobilisation des acteurs de la biologie pour poursuivre la montée en puissance des tests de dépistage, dans la perspective de la sortie du confinement.
Après le 11 mai, les tests concerneront toute personne présentant des symptômes du coronavirus, pour identifier les malades et être en mesure de les isoler.
A ce stade, la campagne de dépistage est mise en œuvre dans les structures médico-sociales, les EPHAD en particulier.
Depuis le début du mois, 96 établissements de la région ont ainsi fait l’objet d’un dépistage, selon une programmation élaborée quotidiennement et de façon conjointe entre l’ARS, les préfectures et les conseils départementaux.
Plus de 7 700 personnes ont été testées à ce jour, dont environ 4 300 personnels et 3 400
résidents.
Tous les départements de la région sont concernés : plus d’un millier de tests dans les
établissements de Côte-d’Or, plus de 1 200 dans le Doubs et le Jura, environ 800 dans la Nièvre, 900 en Haute-Saône, 620 en Saône-et-Loire, 1 500 dans l’Yonne et près de 400 sur le Territoire de Belfort.

Plus de 2 000 tests par jour

Le nombre de prélèvements réalisés chaque jour dans la région est en augmentation constante s’établissant aujourd’hui à plus de 2 000.
66 laboratoires de biologie médicale publics ou privés sont en capacité de pratiquer les
prélèvements nasopharyngés nécessaires à ces tests virologiques.
48 de ces laboratoires sont organisés pour accueillir du public dans des « drive » permettant la réalisation des prélèvements dans des conditions sécurisées, sur rendez-vous préalable et prescription médicale.
L’ARS salue notamment le travail constructif conduit avec l’URPS* biologistes de BourgogneFranche-Comté et les biologistes hospitaliers.
Les conseils départementaux ont également mis à disposition les laboratoires départementaux.
Le conventionnement de ces structures avec des laboratoires de biologie médicale est d’ores et déjà signé ou en cours, ce partenariat contribuant significativement à l’augmentation des capacités diagnostiques de la région.

*URPS : Union régionale des professionnels de santé.