Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté : l’épidémie reprend de la vigueur, restons prudents !

La circulation du coronavirus continue de s’intensifier en Bourgogne-Franche-Comté où plus de 160 cas positifs ont été enregistrés ces 7 derniers jours. L’ARS en appelle à tous, y compris aux plus jeunes, pour que les gestes de prévention permettent de limiter la reprise épidémique et de protéger les plus fragiles.

268

Les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge ce vendredi 7 août, 24 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 4 en réanimation.
4 066 personnes sont sorties d’hospitalisation.1062 décès sont désormais à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie; dont 653 en établissements médico-sociaux (source: Santé publique France).
Les indicateurs qui permettent à l’ARS de suivre l’évolution de l’épidémie doivent inciter à la prudence. Plus d’une entrée à l’hôpital par jour est observée en moyenne ces derniers jours dans la région. De plus, sur la dernière période de 7 jours, un peu plus de 18500 résultats de tests ont été recensés, dont 166 se sont avérés positifs.
C’est le nombre hebdomadaire de résultats positifs le plus élevé enregistré depuis la sortie du confinement en Bourgogne-Franche-Comté…
A ce titre, tous les départements de la région sont concernés.

Focus sur les rassemblements en famille ou entre amis et les chaînes de transmission qui en découlent…

Depuis la sortie du confinement, plus de 400 signalements de regroupements de cas ou de situations en collectivité sont été opérés auprès de l’Agence Régionale de Santé, une vingtaine étant à ce jour en cours d’investigation, de traitement ou de suivi.
En plein cœur de la période estivale, une part significative de ces situations est liée à des rassemblements en famille ou entre amis et aux chaînes de transmission qui en découlent.
L’occasion de rappeler que les gestes barrières s’appliquent dans l’espace public, mais aussi à la maison et au sein de son cercle le plus proche, en redoublant de vigilance lorsqu’il compte des personnes fragiles.
Le seul port du masque ne suffit pas à protéger du virus et s’ajoute aux autres mesures de prévention qui sont celles de la vie tous les jours avec le virus : se laver très régulièrement les mains, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, rester à distance les uns des autres.

Techniciens d’analyses, étudiants en santé appelés à renforcer les équipes des laboratoires de biologie

L’extension du dépistage par test virologique demeure une priorité. Cette dynamique implique une mobilisation de ressources humaines pour les laboratoires de biologie qui recrutent en particulier des techniciens d’analyses (dès la fin du DUT). Les étudiants en santé (médecine, odontologie, maïeutique, pharmacie, soins infirmiers) peuvent aussi leur prêter main forte dans la réalisation de prélèvements nasopharyngés.
Les candidats sont invités à s’inscrire sur la plateforme
https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr/ou à contacter directement les laboratoires (liste disponible sur le site ARS Bourgogne-Franche-Comté)

Adapter les habitudes aux fortes chaleurs

Au cours des épisodes de fortes chaleurs, il est nécessaire d’adapter les habitudes en matière de rafraîchissement des espaces intérieurs.Les ventilateurs ne doivent pas être utilisés en collectivité, dans les milieux clos où se trouvent plusieurs personnes. Ils peuvent être utilisés dans le milieu familial, en l’absence de personnes malades ou par une personne seule.Les masques ne doivent pas être humidifiés pour préserver leur efficacité.

Rappel du ministère des Solidarités et de la Santé

Une vigilance particulière doit être apportée aux personnes de plus de 65 ans, plus vulnérables à la fois face au coronavirus et aux fortes chaleurs :
«Prenons des nouvelles de nos aînés, incitons-les à s’inscrire sur les registres communaux. Lorsque nous leur rendons visite, n’oublions pas de respecter scrupuleusement les gestes barrières ».