De l’Outre-mer au Doubs, le nouveau préfet change de climat

185
Jean-François Colombet, nouveau Préfet du Doubs rendait visite à Anne Vignot ce lundi 12 juillet "je suis à votre service" a souligné le représentant de l'Etat à la Maire de Besançon ©YQ

Nommé en conseil des ministres le 23 juin, Jean-François Colombet occupe depuis le 12 juillet 2021« la plus belle préfecture de France » à Besançon.

A 61 ans, celui qui était, il y a encore quelques semaines, préfet de l’ile de Mayotte, ce petit bout de terre française au cœur de l’océan indien, passe d’un climat tropical aux frimas de la Franche-Comté. Sa première journée à Besançon a été ponctuée d’une visite à Anne Vignot, Maire de Besançon puis un hommage aux morts sur l’esplanade des Glacis avant une rencontre avec la presse locale et régionale.

Titulaire d’une licence en droit privé, son parcours préfectoral l’a amené à la Réunion et à la Guadeloupe mais aussi dans la Loire et l’Ardèche avant d’occuper le poste de secrétaire général de la Haute-Garonne puis comme Préfet de Mayotte. Nul n’est parfait…Il ne connaissait pas le Doubs. « Je découvre un territoire d’exception avec des pôles industriels d’excellence comme l’automobile et la filière horlogère. Mon rôle va consister à faire prospérer et faciliter les choses pour mobiliser les talents et les savoir-faire créateurs de richesse ». Le nouveau Préfet n’oublie pas les territoires ruraux « je veux faciliter la vie partout et défendre l’agriculture comtoise qui produit de la valeur ».

Sur l’aménagement de la RN 57, Jean-François Colombet est dans la droite ligne de son prédécesseur « les concertations ont eu lieu, les délibérations ont été prises…même si on peut rectifier quelques détails ici ou là ».

Pragmatique, à l’écoute mais ferme aussi. En matière de sécurité et d’accueil des étrangers sans papiers, le nouveau Préfet est clair « Pour séjourner dans notre pays, il y a des règles simples à respecter et si on peut traiter au cas par cas le dossier de gens méritants, je serai très ferme avec ceux qui portent atteinte au contrat social ».

Bienvenue dans l’un des plus beaux départements de France

Yves Quemeneur