Déconfinement sous tension à Besançon

333
Déconfinement progressif à Besançon le 11 mai

Alors qu’un conseil municipal se tiendra mercredi 6 mai à 18h sans présence du public (il sera visionnable sur www.grandbesancon.fr), le Maire de Besançon a précisé les modalités de retrait des masques, les conditions de réouverture des écoles et l’aide exceptionnelle aux familles dans le besoin.

Chaque bisontin.e disposera d’un masque dès le 7 mai

50 000 courriers individuels ont été distribués ces jours derniers à tous les habitants de Besançon. Ce courrier indique précisément les conditions et les lieux de retrait des 230 000 masques chirurgicaux mis gratuitement à la disposition de la population. A raison de deux masques par personne dans le foyer, ils permettront d’attendre la distribution de 400 000 masques en tissu lavables et réutilisables prévus à partir du 9 mai.

15 points de retrait des masques sont prévus sur la Ville de Besançon ainsi que 3 drives. Une carte interactive est consultable en ligne sur www.besancon.fr avec la possibilité de saisir son adresse postale et connaître instantanément le lieu de retrait des masques. Pour les habitants des communes périphériques, la distribution sera assurée par chaque mairie.

Chaque personne ayant reçu le courrier est appelée à respecter le jour et le lieu de retrait qui lui est attribué, à faire preuve de civisme et à ne pas se précipiter sur les lieux de retrait. Il sera demandé une pièce d’identité et le courrier (celui-ci devra être conservé pour la distribution ultérieure des masques en tissu).

Pour les noms de famille commençant de A à D, les personnes sont invitées à se présenter dans leur point de retrait le jeudi 7 mai de 10h à 18h. Les noms de famille de E à M pourront se présenter le vendredi 8 mai de 10h à 18h et ceux de N à Z le samedi 9 mai aux mêmes horaires.

“La distribution gratuite des masques chirurgicaux puis des masques en tissu n’a pas vocation à durer. J’ai pris cette décision pour protéger la population avant que chaque personne ait la faculté d’en acheter facilement” a précisé Jean-Louis Fousseret.

Une rentrée scolaire reportée au 18 mai
Casse-tête bisontin pour assurer la distanciation dans les écoles élémentaires

“Nous avons reçu le protocole sanitaire de 53 pages dimanche dernier”. A l’unanimité de la municipalité, il a donc été décidé de reporter la rentrée des élèves de GS de Maternelle, de CP et de CM2 au lundi 18 mai. Une pré-rentrée pour les enseignants et le personnel des écoles aura bien lieu le lundi 11 mai. Dans cet intervalle, chaque école devra être en conformité avec le protocole sanitaire. “Je ne rouvrirai pas une école qui ne serait pas conforme aux règles sanitaires” a ajouté le maire. Si une école devait rester fermée, les élèves seront accueillis dans un autre établissement.

A ce jour, il reste de nombreux inconnus. Combien d’enseignants et de personnels seront présents ? Combien d’élèves concernés (GS-CP-CM2) ? Comment éviter la queue des parents devant les écoles ? Pour Yves-Michel Dahoui, Adjoint en charge de l’éducation, ces questions devraient être résolues avant le 11 mai.

Des repas chauds pour les élèves

La Mairie a décidé de maintenir le service de cantine avec des repas chauds. Les cantines fonctionneront avec des effectifs de 15 élèves maximum. Il semblait difficile d’organiser dans des conditions sanitaires suffisantes les repas pris dans la salle de classe.

Le temps périscolaire est maintenu. Ce sera un temps de garderie, les activités sportives en groupe étant proscrites.

Jean-Louis Fousseret l’affirme “il y aura le personnel nécessaire pour encadrer les enfants. Si le moindre risque sanitaire existait dans une école, elle ne sera pas rouverte”.

Une aide exceptionnelle aux familles dans la précarité

La situation de confinement depuis deux mois et l’absence de cantine, a généré des dépenses alimentaires supplémentaires pour les familles. Un millier de foyers en difficulté dont les enfants fréquentaient la cantine, recevront un chèque-service de 100€ utilisables dans les magasins alimentaires de Besançon. Ils seront réservés aux seuls achats de denrées alimentaires.

En matière de transports, le maire a bien confirmé que les agents de contrôle du réseau Ginko seraient habilités à verbaliser pour le non-port de masques dans les transports en commun. L’offre de transports en commun devrait être assurée à 80% à compter du 11 mai.

Le boulevard appartient aux vélos
Le boulevard Kennedy aux vélos pendant 15 jours

A titre expérimental pour une durée de 15 jours, le boulevard Kennedy passera de 2×2 voies à 2×1 voie des tours de l’Amitié à la rue de Vesoul. Une voie sera donc réservée aux vélos. L’expérience débutera le lundi 11 mai. Cette décision devrait limiter l’usage des transports en commun, en particulier aux heures de pointe sans augmenter la circulation automobile.

“Quand on ne fait rien, on est critiqués. Quand on fait quelque chose, on est aussi critiqués. Je commence à en avoir l’habitude” a conclu Jean-Louis Fousseret.

La crise sanitaire va coûter entre 3 et 4 millions d’euros pour le budget de Besançon et de la métropole. Elle va coûter bien plus cher pour les entreprises et leurs salariés. Le Conseil Communautaire de Grand Besançon Métropole, qui se tiendra le 20 mai prochain, va devoir prendre des décisions engageant l’avenir de la capitale comtoise. A la crise sanitaire vont s’ajouter une crise économique et sociale sans précédent. Attention aux fausses bonnes solutions d’augmentation de la charge fiscale des entreprises et des ménages.

Yves Quemeneur