Démission de Dominique Roy de la présidence de la CCI du Doubs

358
Dominique Roy, Président de la CCI du Doubs
Dominique Roy n'est plus président de la CCI du Doubs ©YQ

Après 10 années passées à la tête de l’organisme consulaire, Dominique Roy quitte la présidence, pourtant à quelques semaines des élections consulaires. Pourquoi n’avoir pas attendu le renouvellement des instances pour quitter la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs ?

Le communiqué publié le 15 septembre par la CCI met en avant le travail accompli pendant ces mandats, soulignant  « le contexte de baisse continue des ressources de l’organisme sans en restreindre la qualité de service ».

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs a assuré pendant la période de pandémie un accompagnement quotidien auprès des entreprises, souligne le communiqué, qui ajoute « Dominique Roy souhaite désormais se recentrer sur son activité professionnelle qu’il a été contraint de délaisser dans le contexte sanitaire ».

« Aux côtés des services de l’Etat, en relation avec les collectivités locale et l’agence économique régionale, la CCI du Doubs a joué un rôle prédominant de facilitateur en particulier par la mise en place du guichet unique dans le contexte d’une crise sanitaire et économique sans précédent ».

La fin du mandat de Dominique Roy coïncide avec le projet de fusion des deux chambres de commerce et d’Industrie, celle du Doubs et la CCI de Haute-Saône. Cette fusion devrait être confirmée à l’issue des élections consulaires qui se tiendront du 27 octobre au 9 novembre ; elle donnera naissance à la CCIT Saône-Doubs dont le président (ou la présidente) sera élu fin novembre.

Pourquoi quitter un navire si près du port

Alors que Dominique Roy confirme sa volonté de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête de l’organisme consulaire, on peut s’interroger sur les raisons d’un départ « précipité ». Le président de CCIT du Doubs pouvait assurer le renouvellement des instances tout en annonçant sa volonté de se retirer à l’issue des élections !

C’est donc Christine-Noëlle Baudin la 1ère vice-présidente de la Chambre qui assure l’intérim. La dirigeante de SBCI (Société Baumoise de Cartonnage et Impressions) aura la tâche de favoriser la transition à la tête de l’organisme consulaire.

Dans un contexte plutôt favorable de relance économique, la CCI du Doubs poursuit sa mission au service des entreprises et du développement économique de son territoire. L’ensemble de l’institution, élus et collaborateurs, restent mobilisés au quotidien, conclut le communiqué de la CCI.

« Pendant ces dix années, je n’ai eu qu’une priorité : la défense des intérêts des entreprises qui m’ont élu ». Dominique Roy demeure par ailleurs Président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESER) de Bourgogne Franche-Comté.

Yves Quemeneur