Denis Gérôme dresse un bilan positif de cette année 2019

133
Denis Gérôme ne cache pas son enthousiasme face à l'année écoulée.

Denis Gérôme, président de la fédération des Commerçants du Grand Pontarlier, nous parle de l’année qui vient de s’écouler, en des termes plutôt positifs.

Comment définiriez-vous l’année 2019 économiquement parlant ?
On pourrait la diviser en trois phases bien distinctes. A commencer par le premier trimestre qui fut un peu frileux. Les mouvements sociaux ont quelque peu ralenti la vie économique, malgré un retour marqué des clients locaux. Mais la clientèle suisse a mis du temps à revenir. On ne l’a revue que mi-mars. On a donc largement communiqué de l’autre côté de la frontière et ça a porté ses fruits. Les clients sont revenus dans tous les corps d’activités ! Quant au troisième trimestre, il continue sur la lancée du deuxième et signe une année commerciale nettement meilleure qu’en 2018. Ca a mis du baume au cœur à tous les commerçants !

L’offre continue elle-aussi de s’étoffer. Y a-t-il d’autres projets en cours ?
Effectivement, on a vu cette année des cellules commerciales se monter et venir gonfler l’offre déjà présente. Il y a eu l’ouverture d’une trentaine de nouveaux commerces cette année. Loin d’être un frein, ces enseignes drainent de nouveaux clients, apportant une dynamique supplémentaire et accrue dont tout le monde profite, les zones comme le centre ville. Mais c’est la fin des travaux et des nouvelles installations, hormis à Houtaud, sur le parking du Leclerc. Tout cela crée une émulsion générale qui fait du bien à tout le monde !

La clientèle s’en est-elle trouvée modifiée ?
Oui, tout à fait. On constate que les clients viennent de plus en plus loin. Les Suisses notamment, qui nous viennent du Valais, du canton de Zurich et de Neuchâtel. Ils n’hésitent pas à faire deux heures de route pour venir consommer sur Pontarlier. Parallèlement, le franc suisse a continué à monter en valeur, ce qui leur confère un pouvoir d’achat supplémentaire ainsi qu’aux frontaliers. En plus, la Suisse connaît actuellement une activité économique exceptionnelle avec une forte demande en personnel.

Quelles seront les actions menées pour cette fin d’année ?
L’association Commerce Pontarlier Centre organise une vaste opération commerciale appelée “Calendrier de l’Avent”, en partenariat avec les commerces adhérents. L’association des commerces de Doubs organise une grande quinzaine commerciale. Ce sera plus calme du côté des Grands Planchants car l’association s’était financièrement mobilisée pour le concours de tarot. Quant à la Fédération, elle s’était engagée pour la Haute Foire.

Quid des chèques cadeaux Grand Pontarlier ?
Ils ont connu cette année une très belle croissance. On frôle le million d’euros ! Il séduit de plus en plus car il est pris dans plus de 260 enseignes pontissaliennes dont 85 en centre ville. D’ailleurs, 22% de ces chèques cadeaux sont consommés dans les boutiques du centre, ce qui représente 200 000 euros. On essaie vraiment de faire pour le bien de tout le monde et non pour le bien de chacun.

Il était question de faire se rapprocher les quatre associations de commerçants. Où en est le projet ?
Ca avance ! Je rappelle juste qu’il n’est pas question de fusionner les associations mais bien de mutualiser les efforts pour être encore plus performants. On parle essentiellement de la communication et de la fidélisation des clients. On explore de nombreuses pistes, notamment en numérique … Difficile d’en dire plus pour le moment, mais on y travaille !

Je vois que vous êtes toujours à fond !
C’est exactement ça ! J’étais à la genèse de la fédération, présidée alors par Jean-Louis Gagelin, il y a dix ans. Je n’ai jamais cessé d’œuvrer en faveur des commerçants, et avec eux. Et croyez-moi, ce n’est pas près de s’arrêter !