La Confédération Paysanne part à la défense du lait cru

112

Dernièrement, le lait cru a été la victime de mises en garde émanant de la DGAL (Direction Générale de l’ALimentation). La Confédération Paysanne de Bourgogne-Franche-Comté entend bien rétablir la vérité sur le lait cru et le dédiaboliser, tout simplement.

Tout commence par une circulaire de la DGAL envoyée aux collectivités présentant des préconisations sanitaires allant à l’encontre du lait cru. En effet, dans ce document, apparaît l’interdiction pure et simple de la consommation de lait cru, à boire ou sous forme de fromages, chez les jeunes enfants de moins de 5 ans. L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) enfonce le clou en faisant elle-aussi paraître aux circulaires interdisant la consommation de lait cru sous toutes ses formes aux enfants de moins de 10 ans, aux femmes enceintes et aux personnes âgées.
Ces précautions, prises au printemps 2019, font suite à des infections contractées par des jeunes enfants ayant consommé des fromages au lait cru. “Des épidémies d’infections à EHEC* en lien avec la consommation de fromages au lait cru ont été rapportées en France à plusieurs reprises, notamment en mai 2018 (11 enfants atteints de SHU** dont l’un est décédé) et en avril 2019 (13 enfants atteints de SHU, dont plusieurs ont développé des complications neurologiques – bilan provisoire au 30/04/2019).”
A la suite de ces événements, le Gouvernement a pris la décision de supprimer les produits au lait cru dans les restaurations collectives et informe la population des risques encourus par les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

La Confédération Paysanne de Bourgogne-Franche-Comté réagit

Pour la Confédération Paysanne, il est hors de question de regarder faire sans agir. “Ces attaques ne sont basées sur aucune donnée épidémiologique nouvelle. Elles sont le fruit d’une réaction à l’actualité car en 2018 des produits à base de lait cru ont provoqué deux toxi-infection alimentaires. Cependant selon les données épidémiologiques, les produits à base de lait ne montrent aucune prévalence dans les toxi-infections alimentaires Les viandes, viandes hachées et plats préparés en sont une source bien plus importante. Le risque zéro n’existe pas, mais aucun avis scientifique ne préconise de telles restrictions supplémentaires sur le lait cru. De plus, ces attaques ignorent complètement le rapport bénéfice-risques : la consommation de lait cru a été identifiée comme un facteur important de réduction des allergies.”La confédération ajoute que les produits élaborés au lait cru font partie intégrante du paysage gastronomique français et confèrent à l’excellence, car issus d’un lien au terroir exceptionnel. “Grâce aux savoir-faire des paysan-nes français-es, nous sommes un des derniers pays à maîtriser le lait cru sous des formes aussi variées et avec de tels volumes. Préservons ces savoir-faire !”, s’exclame-t-elle.
Pour se faire entendre, la Confédération Paysanne a organisé des rencontres la semaine dernière sur les marchés paysans de la région afin de faire déguster des fromages au lait cru et rappeler au public que “des études montrent que la consommation de lait cru permet un renforcement du système immunitaire et une diminution du risque d’allergies. De plus, la flore microbienne du lait cru est un produit vivant qui permet de lutter efficacement contre les pathogènes extérieurs.” Le risque zéro n’existe pas et c’est pour cela que les acteurs du domaine ont développé une grande maîtrise sanitaire des produits dont ils font une priorité absolue.
Rappelons que dans nos montagnes jurassiennes, le lait cru est utilisé pour la fabrication du Mont d’Or, du Morbier, du Bleu de Gex et encore du Morbier.
La confédération conclut sur ces mots : “Ne laissons pas les attaques contre le lait cru se multiplier. Nous ne voulons pas d’un monde où tout est stérilisé et standardisé !”

*EHEC : Escherichia Coli entérohémorragiques
** SHU : syndrome hémolytique et urémique 

Les fromages au lait cru sont au coeur d’une bataille sanitaire.