Derniers vœux du dernier Maire de Besançon !

564
voeux 2020 Besançon
Tous les élus de Besançon et Grand Besançon Métropole entouraient Jean-Louis Fousseret pour ses derniers vœux ©YQ

Mars 2020 ne sera plus tant l’élection du maire de Besançon que celle quelques semaines plus tard du Président de Grand Besançon Métropole. Les transferts de compétences au Grand Besançon marquent la fin de l’autonomie des 68 communes de la communauté urbaine. Ce sera l’enjeu majeur des prochaines municipales.

La réforme des retraites en « guest star » des vœux de Jean-Louis Fousseret
voeux 2020 Besançon
Les opposants à la réforme des retraites et les “gilets jaunes” ont troublé la cérémonie des voeux du Maire de Besançon au Palais des sports ©YQ

Il y a un an, les gilets jaunes avaient donné de la voix dans le palais des sports troublant longuement la cérémonie des vœux. Ce 8 janvier 2020, les opposants à la réforme des retraites (souvent les mêmes) ont scandé “Macron démission” devant le maire de Besançon et fidèle au Président de la République. Un service d’ordre bon enfant, sous la direction du directeur départemental de la sécurité publique Michel Klein, a géré ce moment dans le calme avant que tous les élus de Grand Besançon Métropole entourent le Président-Maire pour souhaiter une bonne année à toutes les bisontines et bisontins.

Conseiller municipal 37 ans et maire pendant 19 ans

Période électorale oblige, Jean-Louis Fousseret a limité son allocution au minimum. Après un court-métrage consacré aux réalisations de l’année 2019, il est revenu sur les événements récents de Planoise, de la fusillade rue de Fribourg à l’incendie du parking de la place Cassin. “La vie locale ne doit pas être perturbée par les délinquants” marquant ainsi à certains candidats, la volonté sécuritaire de la Ville. Celui qui ne sera plus le patron de Besançon le 27 mars prochain, ni le président de la métropole quelques jours après, montrait une réelle émotion à quitter un fauteuil qui n’a pourtant pas été toujours de tout repos. La larme n’était pas feinte et Jean-Louis Fousseret, en remerciant toute la population, n’a pu s’empêcher de préciser “Je reste disponible”

Embrassades et poignées de mains des candidats

Elles, ils étaient tous là à passer de groupes en groupes, dire un mot à l’un, écouter les attentes d’un autre. Les têtes de liste et leurs futurs co-listiers ont tous faits assauts d’amabilités autour d’un verre de Crémant des vignes de Velotte.

Les budgets 2020 de Besançon et de Grand Besançon Métropole ont été votés. La (le) nouvel(le) élu(e) aura peu de marges de manœuvre pour marquer sa première année de mandat. Si l’année 2019 a été l’année du sport à Besançon avec le point d’orgue du festival « Grandes Heures Nature », il y aura aussi du sport dans les semaines qui viennent. Que tous se battent pour l’avenir et le développement de Besançon, de ses habitants actuels et surtout nouveaux et les vœux 2021 marqueront la nouvelle empreinte pour la ville qui demeure capitale comtoise.

Yves Quemeneur