Doubs. Football : A l’AS Ornans, entre rêve de N3 et réalité du terrain

Après un départ canon, l'AS Ornans vient d'enchaîner trois matchs sans victoire. Un coup d'arrêt dans une saison de transition pour les hommes d'Ateff Bettira, entraîneur de l'équipe fanion. Entre la reprise de sport après une crise sanitaire très longue et un concurrent financièrement hors d'atteinte, l'ASO est reparti sur un projet de montée sur les deux années à venir.

242
L'AS Ornans s'est fixé une montée en N3 d'ici à deux ans. ©Guillaume Chabod

La préparation physique estivale fut solide avec plusieurs matchs amicaux face à des adversaires de niveaux supérieurs. Le match d’ouverture de cette saison R1 2021-2022 l’était tout autant. En atomisant Levier 8-0, l’AS Ornans emmené par Ateff Bettira a parfaitement débuté le championnat. Rêvant secrètement, déjà, d’accomplir l’objectif fixé lors de son arrivé il y a 3 ans. « Lorsque j’ai rencontré le président, Laurent Chabod, nous étions partis sur un projet concret : monter en N3, sur deux saisons. Pour la première édition, nous avions fini à 6 points du leader, puis la crise sanitaire est arrivée, bloquant les deux saisons suivantes. Ce projet est toujours d’actualité même si l’absence de compétition a aussi laissé une grande inconnue au sein des effectifs de tous les clubs ». 

Un renfort défensif nécessaire

Depuis, l’équipe fanion a été freinée dans sa course. Après un match nul convaincant face à la réserve de Louhans-Cuiseaux (1-1), Ornans s’est fait surprendre à Champagnole (défaite 3-0), avant d’à nouveau laisser des points contre Lons-le-Saunier (défaite 1-3). L’ASO a glissé en milieu de tableau, se faisant même dépasser par Levier, qui a su relever la tête. Une série de 3 matchs sans victoire, qu’Ateff Bettira tempère. « Il y a d’abord une préparation physique qui varie beaucoup selon les pratiques de chacun pendant le confinement. Nous avons un groupe de 25 joueurs pour le groupe A, à l’intérieur duquel certains arrivent enfin à 100%. Ce groupe a une grande qualité, il est taillé pour le haut de tableau, mais nous avons aussi manqué de réalisme lors des deux dernières rencontres, avec parfois un excès de confiance et un esprit de compétition étrangement absent. Ce sont aussi des matchs fédérateurs pour re-mobiliser tout le monde. »

Sans se chercher d’excuses, le coach admet aussi que son groupe n’est plus au complet. «  Chaque année nous partons normalement avec au moins 4 défenseurs centraux. Aujourd’hui pour de multiples raisons personnelles, un seul est présent aux séances d’entraînements à 100%. Puricelli revient doucement et Marchand travaille aujourd’hui sur Paris. » A l’heure actuelle, le club est en discussion avec deux potentielles nouvelles recrues. Tout deux d’un niveau N3, le premier évolue actuellement au Besançon Football tandis que le second, est originaire de Poitiers. Reste à savoir si ces deux noms encore inconnus, pourront palier au manque de l’ASO.

Pilier de la défense d’Ornans en 2019-2020, Marchand est désormais moins présent au club pour des raisons professionnelles. ©Guillaume Chabod

Un premier rendez-vous de taille le 28 novembre

Face à cette absence, Ateff Bettira espérait compter sur la formation. « Le manque d’établissement scolaire fait partir nos jeunes et nous avons un problèmes sur les équipes de U15 à U18 car les jeunes partent souvent sur Besançon ou Pontarlier. Il faut ensuite les faire revenir. Inverser cette tendance permettrait d’avoir une profondeur plus solide », commente le coach. Cette saison, au-delà d’un départ moyen, la montée semble compromise pour tous les clubs de Franche-Comté. Avec l’intégration de l’UF Maconnais, la poule compte désormais un club financièrement inatteignable. Il se murmure que l’investissement d’un certain Antoine Griezmann, n’y serait pas étranger. « C’est un peu comme le PSG en ligue 1, ils ont recruté cette saison 7 joueurs avec un niveau de Nationale 3 à Nationale. L’écart est énorme, mais nous essayerons de faire quelque chose face à eux. » En attendant, Ornans devra d’abord s’imposer face aux autres adversaires de la poule avant ce choc, le 28 novembre, à 14h30. 

Cette semaine, Ornans se déplaçait chez le Besançon Football 2.
Résultat disponible sur : lbfc.fff.fr