Doubs. Un Téléthon confiné mais sauvé !

254
La nouvelle équipe de coordination départementale a connu une première édition particulière.

A la tête de la coordination départementale du Téléthon depuis cette année seulement, Aurélie Saillard vient de vivre une édition hors du commun. A la fois frustrante mais finalement encourageante.

Elle qui est de tous les Téléthon depuis sa naissance, elle n’avait en effet qu’un an en 1987 pour la première édition où déjà ses parents s’investissaient, a décidé de s’engager cette année en prenant les commandes de la coordination du Doubs. Evidemment, comme toutes les manifestations festives, il a fallu faire avec les contraintes liées à la situation sanitaire : « Nous avons suivi les annonces gouvernementales au fil des mois et notamment en cette fin d’année nous avons travaillé avec les organisateurs locaux en espérant qu’il n’y aurait pas de nouveau confinement » confie-t-elle. Il fallait en effet tout mettre en œuvre au cas où… Mais, les 4 et 5 décembre 2020, la France était encore contrainte de rester à la maison, privant les bénévoles du Téléthon de leurs nombreuses actions de terrain : « Il y a forcément de nombreuses manifestations qui ont été annulées mais tout le monde a joué le jeu pour relayer dans les villes et villages les appels aux dons ».

Par ailleurs, une quarantaine de contrats a été maintenue avec des animations originales : vente d’objets en drive, repas proposés à emporter, tombolas virtuelles, ventes de sapins, tombolas dans les boites à lettres, live téléthon sur les réseaux sociaux… Au final, la remontée des fonds pour le Doubs est en cours et les résultats seront connus dans les jours à venir. « On peut déjà se réjouir d’avoir collecté pour le département 255 052 € par le biais du site telethon.fr et du 36 37 » se félicite la coordinatrice qui dans un sourire confie que pour la première fois elle a réussi à trouver le temps de dormir au cours de ces 30 heures. « La nouvelle équipe était bien sûr stressée d’une part parce que c’était une première à ce niveau de responsabilité pour beaucoup d’entre nous et du fait de cette situation exceptionnelle. Mais au final, on se dit qu’on a limité la casse. Les gens ont été formidables comme chaque année et on a déjà hâte d’être à l’année prochaine, dans des conditions normales cette fois ! »