Drugeon Sport: quand le foot féminin oscille entre rigueur et convivialité.

995

Il y a 6 ans, un groupe de copines de Bulle et de Bannans émettait le souhait de simplement se retrouver pour pratiquer entre elles leur sport favori.
Petit à petit, des “footeuses” des villages alentours (La Rivière-Drugeon, Boujailles, le Souillot) et même de Montbéliard…les rejoignaient.
Certaines soirées post-entrainement, chères et propres au Haut-Doubs, contribuaient à la bonne ambiance générale de l’équipe.

Comme souvent dans ce genre de cas, les filles se prenaient progressivement au jeu, et aspiraient rapidement à goûter à la compétition.
Restait à trouver un entraîneur. Ce qui fut fait en la présence de Benoit Martinez qui officie en tant que tel depuis désormais 4 ans. A 34 ans, ex-joueur du CAP et du BRC, Benoit Martinez explique: ” J’avais mes diplômes d’entraîneur et ma femme s’est trouvée dans l’équipe.” C’est surtout l’assiduité des filles à l’entrainement et leur volonté de pérenniser cette équipe féminine qui semble l’avoir guidé. A la question de savoir si “ses filles” avaient prévu quelque chose de spécial à l’approche de la Coupe du Monde qui se déroulera très prochainement dans notre pays, Benoit répond qu’ “à ce jour, il n’y a rien d’arrêté mais que cela devrait s’organiser et que les joueuses regarderont sans doute ensemble l’équipe de France, à l’issue d’un entrainement, chez l’une ou chez l’autre…”
Le coach admet qu’il est parfois difficile de constituer l’équipe car plusieurs des ses joueuses sont infirmières et travaillent un week-end sur deux. Deux autres footballeuses sont actuellement enceintes. Le groupe intergénérationnel compte cependant une vingtaine de joueuses âgées de 18 à 40 ans, passionnées et rigoureuses. Il peut également s’appuyer sur la cohésion et l’ambiance que les filles du Drugeon Sport savent cultiver. Longue et belle vie cette équipe !