EPRUS

162

« Comment vivre au temps du Coronavirus, un manuel pour comprendre et résister ». En 355 pages, dont 120 pages d’annexes, Roger Dachez, médecin et universitaire et Alain Bauer Professeur de criminologie ont scruté l’histoire des pandémies en France et analysé l’extraordinaire débâcle d’une catastrophe sanitaire annoncée.

L’histoire d’EPRUS (Etablissement de Préparation et de Réponses aux Urgences Sanitaires) commence avec les attentats du 11 septembre 2001, l’explosion de l’usine AZF de Toulouse et les alertes à l’Anthrax aux Etats-Unis. En 2002, les ministres Claudie Haigneré et Jean-François Mattéi chargent le professeur Didier Raoult (oui, oui le même qui dirigeait il y a peu l’IHU à Marseille et que le ministre actuel de la Santé a vilipendé pendant la pandémie) d’une mission contre le bioterrorisme (pages 89 à 104 du livre). Tout y est expliqué par le menu : les menaces connues, probables et hypothétiques et une somme considérable de recommandations. C’est sur la base de ce rapport scientifique que le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin décide en octobre 2004 d’un plan français de prévention et de lutte face aux pandémies grippales et  la loi du 5 mars 2007 crée l’EPRUS visant à la création d’une réserve sanitaire et des moyens logistiques et industriels importants. En 2009, lorsqu’intervient la crise du H1N1, Roselyne Bachelot actionne tous les dispositifs (La France dispose alors d’un stock stratégique de masques estimé à 765 millions et de moyens industriels asaptés) et achète un stock massif de vaccins… ! On connaît la suite « la pandémie annoncée n’est pas arrivée. En conséquence, elle n’arrivera plus » ironise Alain Bauer. Clouée au pilori par les médias, par les politiques et une partie du monde scientifique pour avoir acheté 95 millions de doses de vaccin pour un coût total de 1,5 milliard d’euros, l’action de Roselyne Bachelot sera rétrospectivement saluée en comparaison de la situation sanitaire de la France début 2020 et l’arrivée de la Covid-19.

Entre temps, les gouvernements successifs des présidences Hollande et Macron, ont fait passer à la trappe l’EPRUS.

Confrontés quotidiennement aux fake news, « aux avis partagés de scientifiques éclairés », lisez sans retenue le bouquin d’Alain Bauer et Roger Dachez paru aux Editions du Cerf en juin 2020. Un an après sa parution, il est toujours d’actualité.

Yves Quemeneur