Et plus si affinités ?

669
Un concept original pour lancer ou développer une activité.

Le concept de boutique éphémère se développe de plus en plus dans les villes soucieuses de défendre le commerce de proximité. Morteau en a récemment fait l’expérience. Une bonne idée ?

Aujourd’hui, de nombreux commerçants, artisans, producteurs, créateurs, e-commerçants et de nombreuses marques et enseignes cherchent un lieu physique où ils pourraient rencontrer leurs clients pour vendre, exposer, proposer, tester leurs produits et/ou leurs services. « Parce que l’engagement ne se fait pas nécessairement sur le long terme, la boutique éphémère a l’avantage de limiter la prise de risque tout en stimulant la création et l’originalité » expliquent les spécialistes du marketing. « L’apparition d’une boutique éveille la curiosité du consommateur ; sa fin programmée l’incite à ne pas perdre de temps pour y entrer. Comme tout événement inhabituel, la boutique éphémère fait parler d’elle. Elle permet de créer un lien entre une marque et le consommateur ».

Un concept qui pour diverses raisons fait de plus en plus d’adeptes y compris en milieu rural. Récemment encore, le chantier d’insertion Haut Doubs Repassage a proposé une vente éphémère de vêtements à Morteau, avenue Charles de Gaulle. Une occasion pour cette association, crée en 2005, située à Pontarlier de se faire connaitre un peu plus du grand public. Elle organise le suivi, l’accompagnement, l’encadrement technique et la formation de ses salariés en vue de faciliter leur insertion sociale et de rechercher les conditions d’une insertion professionnelle durable. Pour cela, l’activité tourne autour de 3 supports techniques, le repassage, la couture, le tri et la vente de vêtements de seconde main qui justement ont engendré cette ouverture éphémère à Morteau. De quoi créer une réflexion pour l’avenir et peut-être donner des idées à d’autres.