Gilles Petitjean, la voix d’Ivanov

166
"J'adore être en concert. Je suis un autre homme ! La scène me transcende."

Le groupe Ivanov, venu tout droit de Pontarlier, nous fait danser depuis 1989 grâce au titre “Les Nuits sans Soleil”. Gilles Petitjean, la voix du groupe, nous parle de cette aventure, mais aussi des Spiders et de son actualité.

Quand a débuté votre aventure musicale ?
En 1974 précisément. Nous étions une bande de copains et nous avons eu envie de monter un groupe que nous avons appelé « les Spiders ». Notre objectif était de faire danser dans les bals avec des reprises de chansons connues. Nous étions quatre à la base et au fil des années, le groupe a beaucoup évolué. Nous avons même été huit à un moment donné !

Ivanov s’est formé plus tard ?
Oui, en 1985. A la différence des Spiders, Ivanov écrivait ses propres chansons. Le nom a été choisi par notre producteur, Paul Lederman. Il faisait référence à notre violoniste, Aliocha, venu de Russie mais également à l’histoire que raconte la chanson « Les nuits sans soleil ». Dans ce groupe, il y avait Aliocha Berman, guitariste, Patrick Laithier, batteur, Walter Troiani, pianiste, Yves Renaud, bassiste et moi-même, à la guitare et au chant.

Comment avez-vous été repérés par le célèbre Lederman ?
En participant à une émission télé intitulée « Wizz qui peut ! ». Nous avions envoyé une cassette des Nuits sans Soleil à la production de l’émission (chanson que j’avais co-écrite avec Aliocha). Nous avons été sélectionnés et c’est lors de cette émission que Paul Lederman nous a repérés.

Puis, tout s’est enchaîné !
C’est ça ! Notre producteur a fait toute la promotion de ce titre, qui s’est retrouvé pendant 16 semaines dans le Top 50. La meilleure place que nous ayons atteinte était la 7e. Nous avons vendu 800 000 exemplaires de ce titre. C’était énorme !

Comment avez-vous vécu ce succès fulgurant ?
Je vais peut-être faire un peu cliché, mais comme un véritable conte de fées ! C’était juste incroyable pour nous, les bonshommes du Haut-Doubs. Pourtant, nous n’avons pas fait de grosses tournées, c’était un titre très radiophonique. C’était une expérience très enrichissante. Nous ne nous y attendions pas du tout.

L’aventure Ivanov s’arrête-t-elle après ce succès ?
Non, pas du tout, même si la composition du groupe évolue elle-aussi. Nous avons sorti un album en 1992 « Casser le destin », qui est resté assez confidentiel mais qui a connu un petit succès local, puis j’ai sorti en album solo en 2002 « oublier les Nuits », en collaboration avec l’excellent Gilles Le Faucheur qui m’accompagne également sur mon dernier CD paru en 2014 « ivanovlechanteur ».

Et les Spiders ?
La grosse formation s’est arrêtée en 1996 mais le groupe a été reformé en 2005 avec, à son bord, Patrick et William Laithier, Jean-Philippe Galocher et moi-même. Nous continuons à animer des fêtes, dans le Haut-Doubs presque exclusivement. Damien Lonchampt, notre ingénieur son, a rejoint la formation et nous suit désormais sur toutes nos dates.

Vous allez bientôt remonter sur scène sous la bannière « Années 80 » !
Exactement ! Le 31 octobre prochain, je rejoins « Les années 80, la tournée », produite par DV Spectacles. J’y serai le « Régional de l’étape » et j’aurai le plaisir d’intervenir en première partie du concert, accompagné de ma guitare… et du meilleur public de la terre !

Comment vous sentez-vous sur scène ?
Je m’y sens libre ! Je suis un tout autre homme, je suis dans mon élément. J’adore ces moments de partage avec le public. Je crois que la scène me transcende !

Retrouvez le nouvel album de Gilles Petitjean sur son site internet : www.ivanovlechanteur.com ainsi que sur les plate-formes de téléchargement (Deezer, Spotify …)
Les années 80, la Tournée : jeudi 31 octobre, 20h30. Billetterie sur Ticketmaster ou réservation au 06 80 89 97 66.