Haut-Doubs. Gilles Robert, président de « Val, Parc et Monastère de Consolation »

141
Gilles Robert se félicite de voir tant de partenaires unis par ce projet commun.

Une nouvelle page d’histoire du site de Consolation est en train de s’écrire grâce à la mobilisation des collectivités et d’associations dont la dernière née Val, Parc et Monastère de Consolation.

 

Comment et pourquoi est née cette association ?

Consolation a une longue histoire qui a notamment été marquée par sa fermeture en 1978, année de création de la fondation qui en est devenue propriétaire. Dans un passé récent, on se souvient aussi de la gestion assurée par Artisans de Paix qui s’est soldée par une liquidation judiciaire en 2017.

C’est à ce moment-là que la fondation a souhaité voir la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs prendre en main la gestion du site ce qui a été le cas lors des saisons 2019 puis 2020. Un bail emphytéotique d’une durée de 99 ans a d’ailleurs été signé entre les deux et un chargé de mission recruté pour s’occuper spécifiquement de l’avenir de Consolation.

L’association Val, Parc et Monastère de Consolation été créée en début d’année dans le cadre de la préfiguration de la naissance d’une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) en 2022. Quand j’ai été sollicité pour présider cette association j’ai dit oui spontanément

 

Vous n’habitez pourtant pas ce territoire des Portes du Haut-Doubs ?

C’est justement un bel exemple de l’importance de Consolation pas seulement pour ce secteur précis mais pour tout le Haut-Doubs et au-delà pour tout le département. Par ailleurs, je suis particulièrement intéressé par les questions liées au patrimoine, c’est pourquoi j’avais participé aux ateliers de réflexions. Il y a là des raisons affectives, étant ancien professeur d’histoire mais aussi plus pragmatique du fait de mon engagement en tant qu’élu, notamment au sein du syndicat mixte Doubs Dessoubre. Je suis aussi impliqué au sein de l’office de tourisme destination pays horloger et dans la création du futur Parc Naturel Régional du Doubs Horloger. Prendre des responsabilités pour faire vivre Consolation est donc un prolongement naturel…

 

Quel est le programme des semaines à venir ?

Une autre association, Cœur de Conso, a déjà beaucoup travaillé pour nettoyer le site et le rendre accueillant. Des animations sont en préparation pour l’été après un premier succès pour le marché des producteurs. On aura notamment fin juin une grande brocante avec des exposants professionnels organisée en partenariat avec le Rotary Club. C’est vraiment une volonté de travailler tous ensemble avec aussi la fondation, les anciens élèves et bien sur les collectivités locales.

Concrètement, dans un premier temps, nous allons remettre en place une boutique de vente de produits locaux, de la petite restauration et un point d’information touristique. Pour tout cela, nous sommes en phase de recrutement de cinq saisonniers. Côté animations, les marchés vont se poursuivre tout l’été et quatre manifestations majeures seront proposées autour des thématiques qui seront à l’avenir les piliers de Consolation : la nature, le sport, le bien-être et la culture.

 

 

Et à plus long terme ?

La SCIC aura vocation à redynamiser le site de Consolation, à l’animer durablement et donc à favoriser le développement touristique, ce qui évidemment doit générer des revenus et permettre d’autofinancer l’existence de ce site qui accueille plusieurs milliers de personnes par an. Petite précision, l’entrée du site est et restera gratuite.

Il y a aussi beaucoup de travaux à entreprendre que ce soit au niveau de l’accessibilité, de la sécurisation et du rafraichissement. C’est indispensable pour pouvoir accueillir du public dans les meilleures conditions.

 

Comment voyez-vous l’avenir de Consolation ?

Nous sommes confiants car l’époque est à la consommation locale y compris en ce qui concerne les loisirs. Les gens ont envie de redécouvrir leur territoire de profiter de ce qui trouve autour de chez eux ce qui ouvre de belles perspectives pour Consolation qui a un rayonnement départemental voire même régional.

Cette confiance est encore confortée par la motivation de tous les acteurs engagés sur ce projet pour écrire une nouvelle page de l’histoire de Consolation !