Grupo Antolin choisit le savoir-faire de Besançon

Le puissant équipementier automobile espagnol aux 27 000 salariés dans 26 pays, a choisi d’investir massivement à Besançon pour y concentrer sur un seul site ses 400 emplois du bassin bisontin.

397
Marie-Guite Dufay Présidente de Région, Anne Vignot Présidente de Grand Besançon Métropole, Jean-François Colombet Préfet du Doubs et David Hammann Directeur de Grupo Antolin Besançon, ont joué de la truelle pour marquer dans le béton le premier élément d'une construction de 22 000 m² ©YQ

Ce n’était pas une mince affaire que de conserver une pépite bisontine créée en 1948 et passée par plusieurs actionnaires avant que le groupe familial espagnol le rachète en 2012.

21 900 m² sur la technopole de Temis

La première pierre d’un site industriel qui devrait être opérationnel à la fin de l’année 2022, a été posée par David Hammann, le directeur du site, entouré d’Anne Vignot Présidente de Grand Besançon Métropole, de Marie-Guite Dufay Présidente de la région Bourgogne Franche-Comté et de Jean- François Colombet le préfet du Doubs.

L’activité de Grupo Antolin sur la technopole de Temis va donc regrouper les quatre sites bisontins du groupe. Besançon conserve le siège de l’activité éclairage du groupe espagnol.  A l’aide d’Aktya et de Batifranc aux côtés de la Banque des Territoires, Grupo Antolin va mixer les activités support et R&D sur 4 000 m² et les activités de production (micro-électronique, surmoulage, injection plastique, outillage et assemblage) sur 17 000 m². Le foncier de 4,3 ha offre également au spécialiste de l’éclairage automobile des capacités d’agrandissement.

Hebdo25 Grand Besançon reviendra dans une prochaine édition sur une réalisation qui démontre le savoir-faire de l’industrie bisontine, « l’écosystème innovant du faire-ensemble ». Besançon était en concurrence avec d’autres sites, d’autres pays pour accueillir le développement de Grupo Antolin. Le choix de Besançon est la démonstration de l’excellence franc-comtoise.

Yves Quemeneur