Hacking Health 2019 à Besançon

697
Hacking Health
Les organisateurs du Hacking Health de Besançon. Chantal Carroger Directrice du CHRU Jean-Minjoz, Jean-Louis Fousseret Maire de Besançon, Dominique Schauss Adjoint à l'enseignement supérieur, Luc Sirois Fondateur canadien du Hacking Health Monde, Etienne Boyer Président du Pôle des Microtechniques ©YQ

Les 300 participants au Hacking Health 2019 sont plongés depuis hier dans le marathon de la santé. Sous le regard bienveillant de Saint Jacques le Majeur, ils vont inventer en 48 heures la santé de demain.

Enseignants, chercheurs, étudiants, patients, professionnels de santé, ce sont 23 projets qui vont émerger. Une façon de contribuer utilement à faire de Besançon l’une des capitales européennes de la santé.

Hacking Health
Motoriser un fauteuil roulant c’est possible, c’est léger, c’est facile à installer. Une idée germée chez le père d’un patient handicapé ©YQ
Hacking Health
Comment former les futurs médecins à faire une ponction lombaire ? un simulateur a été développé pour une pratique très délicate ©YQ

Avant la remise des trophées qui aura lieu à l’issue du marathon avec la présence cette année de Luc Sirois, l’un des fondateurs canadiens du Hacking Health mondial, petit retour sur le showroom ouvert au public jusqu’au dimanche 20 octobre. Y sont présentés des projets primés lors des éditions précédentes. Ils sont au stade du développement commercial ou de la fabrication de prototypes.

Hacking Health
un mini-robot développé par Makergro lors du HH 2018 ou comment permettre à un patient handicapé de manger sans l’aide d’une personne ©YQ

L’occasion aussi de visiter ce fleuron de l’architecture bisontine, le musée de l’anesthésie, la chapelle du Refuge…

Visite du showroom Hôpital Saint-Jacques Place Saint-Jacques à Besançon jusqu’au 20 octobre.