Halte aux feux !

435
Nombreuses autres solutions existent pour éviter ce genre de comportements.

Pour beaucoup, la tentation est grande de faire comme les anciens ont toujours fait : on coupe ou on tond et on brule…Mais la situation a changé et il y a de bonnes raisons à cela.

Au-delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet de nombreux polluants en quantités importantes dont les particules, qui véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) notamment. Parmi les chiffres qui font réfléchir, il faut savoir que 50 kg de déchets verts brûlés émettent autant de particules que 9 800 km parcourus par une voiture diesel récente en circulation urbaine, 37 900 km pour une voiture essence !

Alors, même si les beaux jours reviennent et que vous venez de tondre votre gazon, tailler vos haies ou couper les branches de vos arbres et que vous souhaitez vous en débarrasser, il est important de savoir qu’un particulier n’a pas le droit de brûler ces déchets dits « verts » à l’air libre. Ainsi, il est interdit de brûler dans son jardin l’herbe issue de la tonte de pelouse, les feuilles mortes, les résidus d’élagage, ceux de taille de haies et arbustes ou encore de débroussaillage.
Les déchets verts doivent obligatoirement être déposés dans une déchetterie ou faire l’objet d’une utilisation alternative comme le compostage domestique pour se transformer en amendement naturel et de qualité pour toutes vos plantes ou le broyage excellent pour le jardin et le potager et le paillage qui conserve l’humidité des sols et évite la pousse des mauvaises herbes.