Haut-Doubs. A Jougne : Annie Genevard se mobilise pour la RN57

313
Annie Genevard confirme son implication en faveur de la RN57

Notre députée du Doubs, et première vice-présidente à l’assemblée nationale, a commandé une étude portant sur la RN57.

La nouvelle nous est parvenue ce mardi 3 mars dernier : Annie Genevard prend les problématiques soulevées par la RN57 entre Besançon et la frontière suisse très au sérieux. C’est pourquoi elle a demandé qu’une étude d’itinéraire soit menée sur cette section précise.
Cette étude a pour but d’étudier les aménagements à prévoir. Annie Genevard tient à rappeler son engagement pour la prise en compte notamment du créneau de dépassement La Main/La Vrine (théâtre de nombreux accidents) et de la descente des Tavins à Jougne.
Le secrétaire d’État chargé des transports a récemment fait parvenir à madame la Députée un courrier spécifiant que “l’axe a été identifié comme éligible au grand plan national de désenclavement routier dont le budget représente un milliard d’euros sur 10 ans.” L’étude commandée permettra ainsi d’inscrire les aménagements pertinents à la prochaine contractualisation entre l’État et la Région. La RN57 est souvent pointée du doigt par les usagers qui la jugent parfois “dangereuse” et mal adaptée au trafic dense qui la parcourt chaque jour. Cette étude devrait permettre de soulever des zones d’ombre et d’apporter, à terme, des solutions adaptées aux besoins de chacun.
En conclusion, Annie Genevard se réjouit de cette “avancée qui marque le point de départ des démarches nécessaires en vue de la réalisation d’aménagements routiers qui permettront de fluidifier et sécuriser le trafic sur cet axe d’échanges transfrontaliers”. Elle rappelle en outre l’engagement pris en vue des futurs travaux menés à Pontarlier, pour en faciliter sa traversée. Les premiers coups de pelleteuse seront donnés en 2021.