Haut-Doubs. A Mouthe : La 42e transjurassienne annulée …

194
Vivement le prochain hiver enneigé ! ©Michel Cottin/Agence Zoom

C’est le rendez-vous annuel des amateurs de ski de fonds. Mais cette 42e édition ne s’est pas faite, faute de neige …

La déception est immense. Le terrain de jeux des coureurs de la Transjurassienne s’est transformé en vaste lac, rendant impossible la moindre course à cet endroit. Les précipitations de pluie ont été trop abondantes et la neige beaucoup trop discrète. Au vu des conditions météorologiques annoncées depuis plusieurs jours, les organisateurs ont tenté le tout pour le tout en essayant de définir un parcours de repli. Mais là encore, les éléments n’ont pas été favorables et les efforts fournis pour permettre malgré tout cette course auront été vains.
C’est donc la mort dans l’âme que les organisateurs ont dû purement et simplement annuler la course. « C’est une décision difficile mais nous avons regardé toutes les options et il n’y avait pas de solution, confie Pierre-Albert Vandel. C’est dur d’autant plus que nous étions optimistes la semaine dernière. Mais par prudence et surtout sécurité, nous n’avons pas d’autres choix. » « Par respect pour les près de 4 000 coureurs inscrits, il n’était pas question d’organiser une Transju’ au rabais, ajoute Quentin Lebas, coordinateur général. Pas question non plus de repousser encore la décision. Cette décision nous fait mal mais il était inutile d’attendre encore quelques jours. Cela aurait fait encore plus mal de se dire ‘’on va essayer, on va essayer’’ et de devoir finalement annuler au tout dernier moment comme en 2016. »
C’est la 7e fois en 42 ans que la Transju est victime d’une météo défavorable. 1979, 1990, 1993, 2001, 2007, 2016, 2020 ont été les années sans Transju. Alors que certains pointent du doigt le réchauffement climatique, d’autres évoquent des cycles de saison, dans l’attente d’hivers meilleurs, dignes de 2015 par exemple, hiver durant lequel la neige était tombée en abondance.