Haut-Doubs. A Pontarlier : Le Doubs reste à 80 km/h

135
C'est décidé : le Doubs reste à 80 km/h !

Cela fait des semaines que les automobilistes attendaient la décision de Christine Bouquin, présidente du département.

Après des semaines de consultation et de réflexion, Christine Bouquin a finalement tranché : les routes départementales du département resteront à 80 km/h.
Cette décision a été motivée par un chiffre : 20. Soit le nombre de tués sur les routes doubistes l’année dernière. Un nombre historiquement bas mais pas inédit puisqu’en 2015, il était similaire. Pourtant, Christine Bouquin fait le lien entre cette baisse d’accidents mortels (il y en avait 5 de plus en 2018) et la limitation de vitesse abaissée à 80 km/h. Un autre point a fait pencher la balance : le coût engendré par le changement, à nouveau, des panneaux de circulation. En 2018, cela avait coûté 27 000€ à la collectivité. De nouveaux changements de panneaux, couplés aux remplacements d’existants, représenteraient aujourd’hui la bagatelle de 600 000€. Ces deux raisons évoquées ont suffi à convaincre Christine Bouquin et le bureau exécutif de laisser les 3700 kilomètres de routes départementales à 80km/h avec l’ambition respectable de passer le nombre de tués sur les routes sous la barre de la vingtaine.
Toutefois, les usagers, principaux concernés, ne semblent pas satisfaits d’une telle décision et, à l’instar de Marie, dénoncent une façon efficace de “remplir les caisses de l’État” : ” Vu le nombre grandissant d’automobilistes (et je ne parle que pour la zone Haut-Doubs) cela fait d’autant plus de PV pouvant ramener de l’argent facile surtout quand on voit les radars mobiles pousser plus vite que des champignons…, argumente la jeune femme. Ces gens-là pensent uniquement à l’argent mais jamais n’est mise dans la balance la pénibilité de devoir rouler les yeux rivés sur son compteur, sachant que dans les petites villes ou campagnes il n’y a pas d’autres choix que de prendre la voiture !” Marion de Saône enfonce le clou : “Le montant des amendes doit être plus intéressant que les attentes et les remarques des automobilistes !” Aucune des personnes interrogées n’admet que ce maintien à 80km/h puisse être dans l’intérêt de l’automobiliste.