Haut-Doubs. A Pontarlier : Les jeunes gens et le chômage

375
Le chômage concerne 20% des jeunes de 16 à 25 ans. Une situation souvent angoissante ...

Cela pourrait ressembler à un titre d’une fable de La Fontaine mais ce que vivent ces jeunes gens est tout sauf une jolie histoire … L’INSEE dresse le tableau d’une réalité pas vraiment rose.

En Bourgogne-Franche-Comté, 20 % des 16-29 ans sont en situation de chômage. Cela représente 84 100 jeunes personnes. Parmi eux, 2 200 sont en recherche d’emploi depuis plus d’un an, sans prétendre à aucune expérience professionnelle ni diplôme. Bien qu’inquiétants, ces chiffres classent la région en 5e place des régions ayant le plus faible taux de chômage dans cette catégorie d’âge (derrière la Bretagne, les Pays de la Loire, le Rhône-Alpes et l’Île de France). Ces cinq territoires sont en-dessous de la moyenne métropolitaine.
Une tendance s’affiche clairement : avoir un diplôme ouvre plus facilement les portes à l’emploi, même s’il ne prémunit pas du non-emploi. Se retrouver sans diplôme est une difficulté supplémentaire dans cette recherche qui relève bien souvent du parcours du combattant. En effet, seuls 68% des titulaires d’un CAP ont un emploi. Ce nombre grimpe à 86% pour les titulaires d’un DEUG, DUT, BTS ou encore DEUST. Les plus diplômés encore sont en emploi à 89%.
Une conséquence de ce non-emploi est le retour, ou le maintien, chez ses parents. Sur la totalité des jeunes chômeurs, 42% vivent encore sous le toit parental, contre 27% des jeunes qui travaillent. À partir de 26 ans, ils ne sont plus que 20%, contre 10% pour les personnes exerçant une profession. Une tendance particulièrement visible chez les hommes. Les femmes sont plus souvent déjà en couple. Dans trois-quarts de ces ménages, le conjoint est en activité.

Des dispositifs d’aides de retour à l’emploi
De nombreux dispositifs d’aides viennent en soutien de la recherche d’emplois de ces jeunes gens. On connaît bien sûr Pôle Emploi qui proposent des journées d’échanges, un suivi particulier des demandeurs d’emploi et des solutions de formations. Cap Emploi vient en appui en faveur des personnes en situation de handicap. Enfin, les Missions Locales s’adressent aux jeunes gens de 16 à 25 ans, tout en prenant en compte les freins à l’insertion, comme la formation, la mobilité, le logement, la santé …