Haut-Doubs. Alain Bertin, « Monsieur Carnaval » de Maîche

1939
Alain Bertin garde un moral intact et prépare déjà les futures festivités qui animeront le plateau de Maîche.

Incontournable président de l’association organisatrice du Carnaval de Maîche, Alain Bertin revient sur cette belle aventure qui après être revenue au calendrier des fêtes incontournables de la région subit un nouveau coup d’arrêt.

Rappelez-nous l’histoire de ce Carnaval… Il aurait pu ne jamais renaître ?

Cette manifestation devenue grande était née dans les années 90 et avait pris fin en 2002, disons pour des raisons sur lesquelles il n’est pas forcément utile de revenir… En quelques années, le carnaval a profondément marqué les habitants du plateau et bien au-delà, laissant des souvenirs très forts. Son arrêt assez incompréhensible pour le public avait donc laissé un grand vide. Avec la nouvelle équipe municipale en place depuis 2014, faire revivre ce grand rendez-vous festif faisait partie de nos objectifs pour redonner de la convivialité dans la vie locale. Nous l’avons donc relancé dès 2015.

Etes-vous vraiment reparti de zéro ?

C’était déjà une autre époque plus de dix ans après. Alors, on pourrait dire qu’on est reparti de zéro après une si longue absence. Une association a été créée, Festigang, pour gérer l’organisation. Et tous les bénévoles qui ont bien voulu s’engager à nos côtés ont vite retrouvé leurs habitudes d’autrefois pour certains et trouvé la motivation dans leurs souvenirs d’enfants pour les plus jeunes. Et puis, le contact n’avait jamais été rompu donc ça a facilité les choses. La preuve, c’est qu’à la dernière édition en 2019, on avait déjà retrouvé une fréquentation de 20000 personnes pour le week-end.

Et boom : nouvel arrêt l’an dernier…comment l’avez-vous vécu ?

Malheureusement ce bel élan a été freiné avec une première annulation en 2020. C’était à une semaine de l’événement alors que tout le monde était prêt, que ce soient les différents partenaires ou les groupes qui avaient travaillé sur leurs chars et costumes. Toute la communication était en place depuis de semaines. La décision a forcément été difficile mais nous avons un devoir de responsabilité tant envers le public que des bénévoles donc compte tenu de la situation sanitaire qui commençait à se dégrader c’était impossible d’accueillir des milliers de personnes même si une grande partie du carnaval se déroule à l’extérieur.

L’histoire se répète. C’était vraiment inévitable ?

Plutôt que d’attendre le dernier moment et de travailler pour rien, on a cette fois anticipé encore une fois en tenant compte de la crise… A l’automne 2020, alors même qu’un deuxième confinement se profilait, on a préféré annoncer très en amont que l’édition 2021 ne pourrait pas avoir lieu non plus pour ne pas risquer d’être un foyer épidémique. On regrette bien entendu mais la décision a été unanime au sein du comité. Nous voulons offrir un carnaval de qualité, avec l’ambiance festive qui nous caractérise c’est-à-dire sans restriction… Et là, ça n’aurait pas été possible. C’est bien sûr une mauvaise nouvelle pour nous organisateurs, pour le public qui a hâte de reprendre une vie normale et de pouvoir refaire la fête mais aussi pour les associations qui tiennent des stands et assurent en deux jours pour certaines une grande partie de leur budget annuel. Sans compter toutes les retombées indirectes pour le tissu économique local.

N’est-ce pas la fin définitive du Carnaval de Maîche ?

Sûrement pas ! On n’est pas du genre à baisser les bras bien au contraire ! On travaille déjà sur le Carnaval 2022. Par exemple en préparant des plateaux que nous mettrons à disposition des groupes qui voudront créer un char. Notre comité continue de se réunir régulièrement, en prenant toutes les précautions bien sûr, et nous espérons bien pouvoir organiser cet été la Freedom Beach qui elle aussi n’a pas eu lieu l’an dernier. La décision sera prise en mai.  On a aussi des idées pour relancer la pétanque sur le plateau. Donc les gens peuvent compter sur nous : quand une vie normale pourra enfin reprendre, Festigang sera là pour donner de la joie après toute cette grisaille !