Haut-Doubs. Anaëlle Vivot revient sur sa bande dessinée

162
L'une des fins possibles de la BD d'Anaëlle Vivot

Il y a tout juste un an, alors que le confinement pointait le bout de son nez, Anaëlle Vivot, 17 ans, se penchait sur un projet artistique qui faisait écho avec la Journée des Droits de la Femme : les violences conjugales.

Son jeune âge aurait pu la détourner facilement d’un sujet aussi grave mais la jeune oricampienne avoue que ce phénomène touche des personnes qui lui sont proches : « Je suis très sensibilisée sur ce sujet, du fait de ma propre histoire, souligne la jeune fille. Je cherchais à cette époque une idée de réalisation pour mon baccalauréat. Le thème m’est venu facilement et c’est ainsi que j’ai pu créer « On arrête toutes », une bande dessinée destinée à sensibiliser le public sur les violences conjugales. » L’ouvrage se veut interactif et le lecteur est invité à faire des choix à la place de la victime et en connaître les conséquences : « On pense bien souvent que c’est facile pour la victime de se sortir d’une telle situation. Mais dans la réalité, ce n’est pas si simple ! » Encouragée par ses professeurs actuels, Anaëlle entend bien se replonger dans sa bande dessinée pour lui apporter quelques améliorations : « Je vais élargir le sujet et évoquer également les violences faites aux hommes qui, bien que plus marginales, existent également. Elles sont entourées d’un tabou encore plus grand qu’il est important de briser. De plus, je vais rendre la violence plus prégnante, plus proche de la réalité. » Le rêve ultime de la jeune artiste serait de voir sa bande dessinée et affichée dans une grande galerie. « Je suis fière de ce que j’ai fait, mais surtout de l’impact que cela a eu. Si j’ai pu aider ne serait-ce qu’une seule personne, alors je pourrais me dire que j’ai atteint mon objectif. »
Etudiante à Dijon, Anaëlle se destine à une grande carrière artistique et caresse l’espoir d’intégrer prochainement une école des Beaux-Arts en vue de devenir illustratrice.
Vous pouvez la suivre sur Instagram : @chananouuu